Bertile Fournier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bertile Fournier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Bertile HuguetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Distinction

Bertile Fournier, née Huguet, en 1935[1], morte le à Paris, est une harpiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bertile Fournier passe son enfance à Touques (Calvados). Fille et petite-fille de harpiste, Bertile Fournier commence à jouer de la harpe dès l'âge de 9 ans[2]. Elle est l'élève de Henriette Renié (1875-1956), puis de Lily Laskine (1893-1988) [2]. À 17 ans, elle obtient le premier du conservatoire de Paris, à l'unanimité [2]. Elle devient harpiste soliste dans l'orchestre Lamoureux, une place qu'elle occupera pendant 37 ans. En 1976, elle crée le sextuor de harpes de Paris[2]. Elle joue sous la direction des plus grands chefs d'orchestres internationaux, Charles Munch, Leonard Bernstein, Igor Markevitch, Paul Paray

Lily Laskine la désigne comme sa légataire universelle. En 1988, elle crée l'Association des amis de Lily Laskine et en 1993 le Concours international Lily-Laskine.

Elle est chevalier des arts et lettres.

En 2008, elle se présente aux élections municipales à Touques, sur la liste « Touques 2008 »[3].

En 2009, elle enregistre son dernier disque Contemplation [3], dans lequel elle joue des œuvres de Claude Debussy, Félix Godefroid, Alessandro Scarlatti, Henriette Renié, Serge Prokofiev

Elle meurt le 27 avril 2011 à Paris, à 76 ans. Ses obsèques ont lieu le 2 mai à Touques.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ouest-france.fr - Bertile Fournier ne jouera plus de harpe - Trouville-sur-Mer » (consulté le 10 mai 2011).
  2. a b c et d « La Touquaise Bertile Fournier ambassadrice de la harpe » Ouest-France, 10 février 2010.
  3. a et b « Bertile Fournier est décédée », Ouest-France, 30 avril 2011.