Henriette Renié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renié.
image illustrant une musicienne image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une musicienne française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Henriette Renié (née à Paris le , morte le [1]) est une harpiste, pédagogue et compositrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commença l'étude de la harpe à 5 ans avec Hasselmans et remporta son Premier prix de Conservatoire en 1887[Lien à corriger][1]. Dès 1901, elle crée son concerto aux Concerts Lamoureux. Elle refusera une invitation de Toscanini pour effectuer une tournée aux États-Unis au motif qu'elle ne pourrait rentrer si sa mère tombait malade.

Elle a créé l'une des méthodes d'apprentissage de la harpe les plus utilisées. Elle a notamment enseigné à Marcel Grandjany, Mildred Dilling, Harpo Marx, Susann McDonald, Odette Le Dentu et Lily Laskine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Contemplation, 1898
  • Concerto pour harpe, 1901
  • Légende, 1901
  • Danse des Lutins, 1911
  • Ballade fantastique d'après « Le cœur révélateur » d'Edgar Poe, pour harpe seule, 1913
  • Trio pour harpe, violon et violoncelle

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Trio pour harpe, violon et violoncelle - Œuvres pour harpe seule, Xavier de Maistre, harpe. Harmonia Mundi 1951692
  • French concertos for harp - Xavier de Maistre, Claves 2002
  • «Concerto en ut mineur pour harpe et orchestre», Emmanuel Ceysson, Orchestre regional Avignon Provence, Direction: Samuel Jean [Naïve], 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 922

Liens externes[modifier | modifier le code]