Bernard Aspe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Aspe
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Principaux intérêts
Influencé par

Bernard Aspe est un philosophe français né en 1970[1].

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Cet agrégé de philosophie participe en 1996 à la fondation de la revue Persistances, consacrée au cinéma[2]. Il participe également en 1998 à la fondation de la revue politique et culturelle Alice (1998-2000)[3].

Il soutient sa thèse, La pensée de l’individuation et la subjectivation politique, en 2001, sous la direction de Jacques Rancière.

Il publie dans les années 2000 plusieurs ouvrages aux éditions Nous. Depuis 2016, il est directeur de programme au Collège International de Philosophie, et les textes du séminaire sont consultables sur son site internet.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages personnels
  • L'instant d'après. Projectiles pour une politique à l'état naissant, Paris, La Fabrique, [lire en ligne]
  • Les mots et les actes, Caen, Nous,
  • Simondon, politique du transindividuel, Paris, Dittmar, 2013
  • Horizon inverse, Caen, Nous,
  • Partage de la nuit. Deux études sur Jacques Rancière, Caen, Nous, 2015
Ouvrages collectifs
Contribution à des ouvrages collectifs
  • « Transpositions / l'intime partagé » (avec Muriel Combes) in Jacques Jaumont (éd.), La différence des sexes est-elle visible ? Les hommes et les femmes au cinéma, Paris, Cinémathèque française, , 411 p. (ISBN 978-2-900596-35-7)
  • « Être singulier commun » in Pascal Chabot (éd.), Simondon, Paris, Vrin, coll. « Annales de l’institut de philosophie de l’université de Bruxelles », , 208 p. (ISBN 978-2-7116-1538-4)
  • « La pathologie au lieu du transindividuel » in Jacques Roux (dir.), Gilbert Simondon : une pensée opérative, Publications de l'Université de Saint-Étienne, coll. « Sociologie », , 336 p.
  • « Quitter la scène » (avec Muriel Combes) in Laurence Cornu et Patrice Vermeren (dir.) (trad. de l'anglais), La philosophie déplacée. Autour de Jacques Rancière, Paris, Horlieu, (ISBN 978-2-916617-00-8)
  • « L'indéchiffrable » in Alain Jugnon (éd.), La révolution nécessaire, laquelle ?, Villeurbanne, Golias, , 491 p. (ISBN 978-2-35472-052-0)
Articles

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]