Bataille de Petsamo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Petsamo

Informations générales
Date -
Lieu région de l'Arctique (Pechenga/Petsamo), sud de la Norvège
Issue Victoire soviétique
Belligérants
Drapeau de la Finlande FinlandeDrapeau de l'URSS Union soviétique
Commandants
Drapeau de la Finlande Antti PennanenDrapeau de l'URSS Kirill Meretskov
Drapeau de l'URSS Valerian A. Frolov
Forces en présence
900 hommes, Trois compagnies104e et 52e divisions d'infanterie
Pertes
89 tués et 187 disparus181 tués et 301 disparus

Batailles

Front de l’Est
Prémices : Campagne de Pologne · Guerre d’Hiver


Guerre Germano-sovietique :

  • 1941 : L'invasion de l'URSS

Opération Barbarossa
Front Nord : Guerre de Continuation · Opération Silberfuchs · Siège de Léningrad
Front Central : Bataille de Białystok–Minsk · 1re bataille de Smolensk · Bataille de Kiev
Front Sud : Siège d'Odessa · Campagne de Crimée

  • 1941-1942 : La contre-offensive soviétique

Front Nord : Poche de Demiansk · Poche de Kholm
Front Central : Bataille de Moscou
Front Sud : Seconde bataille de Kharkov

  • 1942-1943 : De Fall Blau à 3e Kharkov

Front Nord : Offensive Siniavino · Opération Iskra · Bataille de Krasny Bor · Opération Polyarnaya Zvezda
Front Central : Opération Mars
Front Sud : Bataille du Caucase (opération Fall Blau) · Bataille de Stalingrad · Opération Uranus · Opération Saturne · Offensive Ostrogojsk-Rossoch · Offensive Voronej-Kastornoe · Troisième bataille de Kharkov

  • 1943-1944 : Libération de l'Ukraine et de la Biélorussie

Front Central : 2e bataille de Smolensk · Opération Bagration
Front Sud: Bataille de Koursk · Bataille du Dniepr · Offensive Dniepr-Carpates · Offensive de Crimée · Offensive Lvov-Sandomir

  • 1944-45 : Campagnes d'Europe centrale et d'Allemagne

Allemagne : Offensive Vistule-Oder · Offensive de Poméranie orientale · Siège de Breslau · Offensive de Prusse-Orientale · Bataille de Königsberg · Bataille de Seelow · Bataille de Bautzen · Bataille de Berlin · Capitulation allemande
Front Nord et Finlande : Guerre de Laponie · Offensive Leningrad–Novgorod · Bataille de Narva
Europe orientale : Insurrection de Varsovie · Soulèvement national slovaque · Bataille de Budapest · Offensive Vienne · Insurrection de Prague · Offensive Prague · Bataille de Slivice


Front d’Europe de l’Ouest


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l’Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain
Coordonnées 69° 15′ nord, 30° 34′ est

Géolocalisation sur la carte : Finlande

(Voir situation sur carte : Finlande)
Bataille de Petsamo

La bataille de Petsamo désigne une offensive de l'Armée rouge contre la Finlande dans le nord de la Finlande.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les troupes finlandaises dans le secteur se composaient de la 10e compagnie à Parkkina et de la 5e batterie composée de quatre canons de campagne de 76 mm à Liinakhamari. Les troupes faisaient partie du Groupe de Laponie de l'armée finlandaise qui avait son siège à Rovaniemi. Le groupe a été renforcé avec la 11e compagnie et la 3e compagnie. Dont environ 900 hommes avec leur commandant Capitaine Antti Pennanen.

L'Union soviétique se composait de la 14e armée dans la péninsule de Kola. L'armée se composait de trois divisions, la 104e, 52e et 14e, soit 52 500 hommes. Seules les 104e et 52e divisions ont pris part aux opérations sur le terrain à Petsamo, la 14e occupait le port de Liinakhamari. Les Soviétiques avaient une supériorité écrasante dans la région, mais la plupart des troupes soviétiques se préparaient à se battre contre un éventuel débarquement franco-britannique près de Mourmansk et ne participaient pas au combat contre la Finlande.

Des éléments de la 104e division ont franchi la frontière le et occupé la partie finlandaise de la péninsule de Rybatchi. Le 242e régiment d'infanterie de la 104e division a atteint Parkkina le . Les troupes finlandaises se sont retirées à Luostari. La 52e division a été déplacée à Petsamo par bateau. La 52e a repris l'attaque et repoussa le détachement de Pennanen jusqu'à Höyhenjärvi et jusqu'à l'arrêt de l'attaque le . Pendant les deux mois qui suivirent, les forces soviétiques restèrent immobiles. Pendant ce temps, les troupes finlandaises ont effectué plusieurs raids de reconnaissance et de guérilla derrière les lignes ennemies. Après la pause de deux mois, l'avance des Soviétiques se poursuivit et les attaques lancées le obligèrent les troupes finlandaises à se rendre à Nautsi, près du lac Inari[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]