Opération Panzerfaust

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panzerfaust (homonymie).

L'opération Panzerfaust (en allemand : Unternehmen Eisenfaust) était une opération militaire visant le maintien du royaume de Hongrie aux côtés de l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle fut menée en par la Wehrmacht, en réaction aux négociations secrètes menées par le régent Miklós Horthy en vue de la reddition de son pays. Adolf Hitler craint alors que le retrait hongrois fragilise les positions allemandes au Sud-Est de l'Europe, alors que le Royaume de Roumanie vient de rompre son alliance avec le Reich.

Opérations[modifier | modifier le code]

Pour ce faire, Otto Skorzeny et ses hommes vont donc tenter d'enlever le fils du régent, qui influençait largement ce dernier quant à la reddition face à l'Armée rouge.

Otto Skorzeny avait prévu qu'après la capture de son fils, l'amiral Horthy se soumettrait, afin de sauver son fils.

Or, l'opération ayant été effectuée avec succès, elle produira l'effet inverse : Horthy dénonce alors ouvertement l'enlèvement de son fils par des commandos allemands.

Précédent[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une redite de l'opération Margarethe qui, en , avait vu la Hongrie être envahie par l'Allemagne, sans toutefois que Horthy ne soit déposé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]