Basket-ball universitaire aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NCAA basketball.jpg

Le basket-ball universitaire américain est dominé par l'organisation NCAA. Cette fédération omnisports organise un Championnat NCAA de basket-ball. Cette compétition comprend trois divisions : Division I, Division II et Division III. Toutefois il existe d'autres compétitions universitaire comme le JuCo et la NAIA. Scottie Pippen est un exemple de joueur sorti de NAIA et ayant pourtant réussi une formidable carrière en NBA.

Avant un match de UCLA à Pauley Pavillon

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier match de basket-ball opposant deux équipes universitaires eu lieu le 9 février 1895. Il opposa la Minnesota State School of Agriculture au Hamline College. Minnesota s'imposa 9 à 3.

La NCAA est fondée en 1906, mais elle organise son premier championnat national de basket en 1939. De 1901 à 1938, les palmarès qui tiennent compte du meilleur ratio victoires/défaites n'ont rien d'officiel.

Le premier match télévisé date de 1940. En 2006, CBS et ses réseaux locaux ont retransmi tous les matchs du tournoi final de la NCAA en mars.

En 2005-2006, les 4756 matchs de la Division I ont attiré 25 808 346 spectateurs, soit une moyenne de 5426 spectateurs par rencontre. Les 35 sessions d'un ou deux matchs du tournoi final du championnat 2006 ont elles attirés 670 254 spectateurs, soit une moyenne de 19 150 spectateurs par session.

Division I[modifier | modifier le code]

346 équipes participent aux compétitions de Division I au départ de la saison 2010-2011. Ces formations sont réparties dans 32 conférences régionales. Parmi ces 32 conférences, 10 d'entre elles sont considérées comme "majeures" :

 

Les champions de chaque conférence (seule la nouvelle Great West Conference n'a pas de qualifié) sont automatiquement qualifiés pour le tournoi national de fin de saison menant au Final Four, mais les 33 autres formations sélectionnées pour le tableau final sont généralement originaires des conférences "majeures", même si ce terme n'a rien d'officiel.

La Conference USA possédait clairement le statut de conférence "majeure" jusqu'en 2005, mais suite aux transferts d'équipes opérées durant l'été 2005, ce statut est maintenant contesté.

Les autres conférences constituant la Division I sont :

 

À cela il faut ajouter les indépendants, qui sont au nombre d'une dizaine, certaines ayant prévues d'intégrer une conférence dans le futur.