Barzaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barzaz Breiz.
Barzaz
Description de cette image, également commentée ci-après
Barzaz en concert à Guérande.
Informations générales
Naissance 1988
Côtes-d'Armor
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical musique bretonne, chanson bretonne
Instruments voix, guitare, flûte traversière, basse, percussions
Années actives 1988-1995 2013-aujourd'hui
Labels Keltia Musique
Composition du groupe
Membres Gilles Le Bigot
Jean-Michel Veillon
Yann-Fañch Kemener
Alain Genty
David Hopi Hopkins
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Barzaz.

Barzaz est un groupe de musique bretonne et de chanson bretonne créé en 1988. Il est l'un des groupes phares de la scène traditionnelle bretonne des années 1980/1990. Très demandé en concert et servant d'exemple pour l'accompagnement musical du chant breton, Barzaz enregistre deux albums et se reforme en 2013 à la suite de la réédition des albums.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

En 1988, Gilles Le Bigot (guitares) et Jean-Michel Veillon (flûtes), qui viennent d'arrêter Kornog, un groupe de musique bretonne avec un chanteur écossais, décident d'intégrer du chant breton en faisant appel à Yann-Fañch Kemener et fondent le groupe Barzaz (œuvre poétique), travaillant autour d'un répertoire poétique en breton[1]. En 1989, pour assurer des demandes de concerts, le trio est rejoint par Alain Genty (basses) et David "Hopi" Hopkins (percussions). Ce quintet a donné naissance au "son Barzaz" et au premier album[2].

De même que le groupe Gwerz d'Erik Marchand, cette formation interprète des gwerz mais travaille son jeu musical en s'appuyant sur le texte. La formation est rapidement devenue une référence pour la musique bretonne. Leur premier disque, Ec'honder ("Espace" en breton), paraît en 1989 chez Escalibur (dist. Coop Breizh). On y retrouve également Youenn Le Bihan à la bombarde et J. Pol Huellou au sanza. Bien que ce soit pour la plupart des musiques traditionnelles, le son est très travaillé, autour des arrangements, les couleurs et les rythmiques[2]. Les textes et gwerzioù font référence à l’espace, autant pour le fond (choix des textes et références à des genres musicaux d’ailleurs) que pour la forme (choix sonores et techniques)[3].

Trois ans plus tard, Barzaz sort un nouveau disque, An den kozh dall ("Le vieillard aveugle"), qui fait référence au temps, à la chronologie et à l'histoire bretonne. La formation poursuit son travail d'interprétation. Ils invitent d’autres musiciens comme Youenn Le Bihan (bombarde et biniou), Josik Allot (hautbois), Jean-Marc Illien (claviers, programmations) et Thierry Moreau (violoncelle). Le disque présente gwerzioù dansées, marches. Sur Parrez Lok-Malo, s’ajoute à la voix et la flûte un violoncelle. Le disque est édité chez Keltia Musique ; 20 000 exemplaires des deux albums sont vendus[4].

Après de nombreux concerts en Bretagne, en France et à l'étranger jusqu'en 1995, le groupe rejoue en 1997 puis décide de s’arrêter, chacun ayant de nouveaux projets artistiques à réaliser[5].

Pour fêter ses 25 ans, Barzaz s'est reformé en 2013, remontant sur scène (photos ci-dessous) et enregistrant deux morceaux inédits accompagnant la réédition de leurs deux premiers disques dans un coffret produit par Keltia Musique. À la suite de la première représentation au festival de « La Gallésie en fête » à Monterfil en pays gallo, une tournée d'une vingtaine de concert est organisée par Big Bravo Spectacles[6].

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cousin 2013, p. 46
  2. a et b Cousin 2013, p. 47
  3. Biographie, kerneproduction.com
  4. « Barzaz revient en pleine lumière », revue Trégor, 9 juillet 2013
  5. Barzaz à l'église devant 400 fidèles, Le Télégramme, 22 avril 1997
  6. Jean-François Picaut, « Barzaz », par le groupe Barzaz en concert au T.N.B. à Rennes : Du rêve poétique à la danse, Les Trois Coups.com, 22 décembre 2013, dossier de presse 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didier Convenant, La musique celtique, Hors Collection, , 76 p. (ISBN 2258044464), « Barzaz », p. 18
  • Philippe Cousin, « Portrait. Barzaz », Trad Magazine, no 152,‎ , p. 46-47

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]