Ballenstedt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ballenstedt
Ballenstedt
Vue de la vieille ville et l'église.
Blason de Ballenstedt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saxony-Anhalt (state).svg Saxe-Anhalt
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Harz
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
3
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Michael Knoppik
Partis au pouvoir CDU
Code postal 06493
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
15 0 85 040
Indicatif téléphonique 039483
Immatriculation HZ (avant : QLB)
Démographie
Population 8 058 hab. (31 décembre 2008)
Densité 124 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 43′ 12″ nord, 11° 14′ 15″ est
Altitude 236 m
Superficie 6 520 ha = 65,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Ballenstedt

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Ballenstedt
Liens
Site web www.ballenstedt.de

Ballenstedt est une petite ville d'Allemagne du district de l'arrondissement de Harz, dans le land de Saxe-Anhalt. Elle est surtout connue pour son château, une résidence ancestrale de la maison d'Ascanie et des princes d'Anhalt.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ballenstedt est située à la limite nord-est du massif du Harz entre Quedlinbourg au nord-ouest et Aschersleben à l'est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Ballenstedt.

Bien que le premier document mentionnant la localité en Saxe ne date que de 1073, le noble Esico, mentionné dans les chroniques d'Annalista Saxo comme un comte dans la région d'Ostphalie et ancêtre des Ascaniens, y fonda une collégiale qui selon certaines sources a été consacrée en présence de l'empereur Henri III du Saint-Empire le 10 juin 1046. Les aïeux d'Esico proviennent de la Souabe, sa mère était une fille d' Odo Ier, margrave de la marche de l'Est saxonne. Sa sœur Ute est mariée au margrave Ekkehard II de Misnie; les deux sont immortalisés par leurs statues dans la cathédrale de Naumbourg.

Le fils d'Esico, Adalbert II, est cité en 1033 dans les annales. Selon le chroniqueur Lambert de Hersfeld, il se range du côté d'Otton de Nordheim contre le roi Henri IV pendant la révolte des Saxons en 1072. Un an plus tard, il obtient la prévôté de l'abbaye de Nienburg qu'il dote le domaine de Ballenstedt. Son fils, Othon le Riche, était le premier à s'appeler un « comte de Ballenstedt » en 1106. En 1123, sous le règne d'Albert l’Ours, le futur margrave de Brandebourg, la collégiale a été convertie en un monastère bénédictin. Après son décès en 1170, Albert est enterré dans l'église du couvent.

La grande allée, vue depuis le château.

À partir de 1218, Ballenstedt faisait partie de la principauté d'Anhalt, fondée par le petit-fils d'Albert, Henri Ier. À la mort d'Henri Ier en 1252, ses fils se partagèrent la principauté, et la localité passa à la lignée d'Anhalt-Aschersleben, puis à Anhalt-Bernbourg. Un village au pied du château est évoqué pour la première fois en 1297. Pendant la guerre des Paysans allemands, le monastère fut pillé et sécularisé en 1525 par le prince Wolfgang d'Anhalt. Ballenstedt a reçu les droits de ville en 1543.

Après les ravages de la guerre de Trente Ans, une nouvelle période de prospérité commence à la fin du XVIIe siècle. En 1865, le prince Frédéric-Albert d'Anhalt-Bernbourg proclama Ballenstedt sa ville de résidence. Le château fut totalement reconstruit en annexe du massif occidental de l'ancienne abbaye et confortablement aménagé; un théâtre a été construit en 1788, où plus tard des artistes réputés comme Franz Liszt et Albert Lortzing entrent en scène. Le parc du château est une œuvre du paysagiste Peter Joseph Lenné.

À partir de 1863, la ville était le centre administratif d'un arrondissement (Landkreis Ballenstedt) dans l'État d'Anhalt.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :