Bärbel Bohley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Bärbel Bohley
Bundesarchiv Bild 183-1990-0905-019, Berlin, Besetzung Stasizentrale, Bärbel Bohley cropped.jpg

Bärbel Bohley, 1990

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
StrasburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
New Forum (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Barbel Bohley (Berlin, - Strasburg (Uckermark), ) était une figure de l'opposition est-allemande-RDA mais aussi une artiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1983, elle fut expulsée de la fédération des artistes GDR (VBK) et a été interdite de voyage à l'étranger ou d'exposer son travail en Allemagne de l'Est. Elle a été également accusée d'avoir eu des contacts en l'Allemagne de l'Ouest avec Les Verts.

En 1985, elle fut l'une des cofondateurs de l'Initiative pour la paix et les droits de l'homme.

En 1988, arrêtée lors d'une manifestation, elle finit par recevoir un visa de six mois au Royaume-Uni. Plus tard, elle retourna en l'Allemagne. En 1989, elle a été l'une des fondatrices du New Forum, un mouvement de citoyens réclamant des réformes démocratiques et cosignataire de l'appel Le temps est venu pour un changement social fondamental dans la RDA. Elle fut plusieurs années député du parti chrétien conservateur (CDU).

Après l'unification de l'Allemagne en 1990, elle participa à la campagne « Je vais enfin avoir mon dossier personnel », en référence aux archives de la Stasi (service de police politique, de renseignements, d'espionnage et de contre-espionnage du régime communiste de la République démocratique allemande créé le 8 février 1950).

Elle fut ensuite poursuivie par la justice parce qu'elle dénonça publiquement Gregor Gysi comme étant un informateur de la Stasi, ce qui lui a coûté plusieurs jours en prison parce qu'elle n'a pas voulu émettre un démenti de sa déclaration ou payer une amende.

Plus tard, elle créa un projet de groupe d'entraide près de Sarajevo, où elle avait mis beaucoup d'efforts dans sa construction afin de permettre aux réfugiés d'avoir des logements une fois de retour après les conflits armés en Bosnie-Herzégovine.

Bärbel Bohley est décédée le 11 septembre 2010 d'un cancer du poumon. Elle est enterrée au cimetière de Dorotheenstadt de Berlin.

Elle avait rêvé d'une nation libre.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]