Azuré des coronilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plebejus argyrognomon

L’Azuré des coronilles (Plebejus argyrognomon) est une espèce de lépidoptères de la famille des Lycaenidae et de la sous-famille des Polyommatinae.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Plebejus argyrognomon a été décrite par le naturaliste allemand Johann Andreas Benignus Bergsträsser en 1779, sous le nom initial de Papilio argyrognomon[1]. L'espèce a de très nombreux synonymes[1],[2].

Plusieurs sous-espèces ont été décrites[1] :

  • Plebejus argyrognomon argyrognomon (Bergsträsser, [1779])
  • Plebejus argyrognomon caerulescens (Grum-Grshimailo, 1893) — Sud de la Sibérie.
  • Plebejus argyrognomon euergetes (Stauder, 1914)
  • Plebejus argyrognomon praeterinsularis (Verity, 1921)
  • Plebejus argyrognomon danapriensis (Stempffer & Schmidt, 1932)
  • Plebejus argyrognomon letitia (Hemming, 1934)Italie.
  • Plebejus argyrognomon buchara (Forster, 1936)Ouzbékistan.
  • Plebejus argyrognomon anceps Churkin, 2004Mongolie.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : l'Azuré des Coronilles, l'Azuré porte-arceaux, l'Argus fléché[3]
  • en anglais : Reverdin's Blue[1]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est bleu violet uni à frange blanche, celui de la femelle souvent d'une teinte plus marron présente une ligne de lunules submarginale orange surtout visibles aux postérieures.

Le revers est beige clair orné d'une ligne marginale de points noirs pupillés de bleu vert argenté doublée d'une ligne de lunules orange puis d'une ligne de points noirs cerclés de blanc.

L'Azuré des Coronilles peut facilement être confondue avec les espèces voisines Plebejus idas et Plebejus argus.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont soignées par des fourmis Lasius niger, Lasius alienus, Myrmica sabuleti, Myrmica scabrinodis, Camponotus vagus[4].

Il vole en deux générations, en mai-juin puis juin-juillet, une seule en Scandinavie[4].

Plantes-hôtes[modifier | modifier le code]

Sa plante-hôte principale est Securigera varia, la Coronille bigarrée. Sont aussi citées Astragalus glycyphyllos, Medicago sativa, Melilotus officinalis, Trifolium repens, Lotus corniculatus, Onobrychis viciifolia, Vicia sativa et Indigofera kirilowii[4],[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de l'Azuré des coronilles recouvre le centre de l'Europe, de l'Est de la France à la Roumanie et au Nord de la Grèce en passant par la Suisse et l'Allemagne. Il y a quelques isolats en Lettonie, et au Sud de la Norvège et de la Suède. L'aire de répartition comprend aussi le Caucase, le sud de la Sibérie, la Mongolie et l'Altaï jusqu'au Japon et en Amérique du Nord[4],[1].

En France métropolitaine, l'espèce est recensés dans tous les départements du Nord-Est et de l'Est, ainsi qu'en Poitou-Charentes, Dordogne, Indre, Indre-et-Loire et Cher[5].

Biotope[modifier | modifier le code]

L'espèce fréquente dans des lieux herbus et fleuris.

Protection[modifier | modifier le code]

L'espèce est protégée en région Ile-de-France[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)