August Hermann Francke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francke.
August Hermann Francke
August-Hermann-Francke.jpg

August Hermann Francke

Biographie
Naissance
Décès
(à 64 ans)
HalleVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Stadtgottesacker (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Halle
Activités
Père
Johannes Francke (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web

August Hermann Francke (22 mars 1663, Lübeck - 8 juin 1727, Halle) est un philanthrope, piétiste et théologien allemand. Il fut surnommé le Rollin de l'Allemagne. Le tibétologue August Hermann Francke ((1870 — 1930), est un de ses descendants.

Il était pasteur de Glaucha, dans la banlieue de Halle (Marche électorale de Brandebourg) et fonda dans cette ville, tant de ses deniers qu’à l’aide d’aumônes, deux établissements destinés à l'instruction des pauvres enfants : la Maison des Orphelins et le Pedagogium que l'on a appelé les Frankesche Stiftungen. Il y joignit une espèce d’imprimerie stéréotype afin de pouvoir donner la Bible au peuple à très bon marché ; de 1715 à 1795, on en tira 1 570 333 exemplaires. Outre trois ouvrages relatifs à l’établissement dont il était fondateur, Francke a publié des Sermons et des Oraisons funèbres, 1727, in-folio.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(de) August Hermann Franckes Schrift über eine Reform des Erziehungs- und Bildungswesens als Ausgangspunkt einer geistlichen und sozialen Neuordnung der Evangelischen Kirche des 18. Jahrhunderts: der Grosse Aufsatz. Mit einer quellenkundlichen Einführung, éd. Otto Podczeck, Académie de Berlin, 1962.

Bibliothèque privée[modifier | modifier le code]

(de) Reinhard Breymayer, Zum Schicksal der Privatbibliothek August Hermann Franckes. Über den wiedergefundenen Auktionskatalog der Privatbibliothek seines Sohnes Gotthilf August Francke (de), 3e éd. améliorée, Tübingen, Noûs-Verlag Thomas Leon Heck (de), 2002, 32 p. (ISBN 3-924249-42-3).

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :