Atlantic Star

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Atlantic Star
Image illustrative de l'article Atlantic Star
L’Atlantic Star

Autres noms Fairsky (1984-1988)
Sky Princess (1988-2000)
Pacific Sky (2000-2006)
Sky Wonder (2006-2009)
Antic (2013)
Type Navire de croisière
Histoire
Lancement
Mise en service
Statut Détruit à Aliağa en 2013[1]
Caractéristiques techniques
Longueur 240,7 m[2]
Maître-bau 27,8 m[2]
Tirant d'eau m[2]
Capacité 1 600 passagers
Tonnage 46 087 tonneaux
Propulsion 2 turbines à vapeur CNIM
Vitesse 19 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 615
Chantier naval Constructions industrielles de la Méditerranée, à La Seyne-sur-Mer (France)
Armateur Sitmar (1984-1998)
P & O Cruises (1988-1994)
Princess Cruises (1994-2000)
P&O Cruises Australia (2000-2006)
Pullmantur Cruises (2006-2012)
STX France (2012-2013)
Belinda Shipholding (2013)
Pavillon Drapeau du Libéria Liberia (1984-1994)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1994-1998)
Drapeau du Libéria Liberia (1998-2000)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (2000-2006)
Drapeau de Malte Malte (2006-2013)
Drapeau du Togo Togo (2013)
IMO 8024026
Coût 300 000 000 dollars US

L’Atlantic Star[2] est un navire de croisière construit en 1984 par les Constructions industrielles de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer pour la compagnie Sitmar. Il est lancé le et mis en service en sous le nom de Fairsky. Après avoir navigué sous différents noms et pour divers armateurs, il est vendu à la casse en et détruit à Aliağa sous le nom d’Antic[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Atlantic Star[2] est un navire de croisière construit en 1984 par les Constructions industrielles de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer pour la compagnie Sitmar. Il est lancé le et mis en service en sous le nom de Fairsky. En , Sitmar est acquis par la compagnie P & O Cruises, ce qui fait que le navire est rebaptisé Sky Princess.

En 1994, il est vendu à la compagnie Princess Cruises. Il conserve son nom, mais passe sous pavillon anglais. En 1998, il repasse sous pavillon libérien. En , il est transféré à la flotte de P&O Cruises Australia et est renommé Pacific Sky. Il passe sous pavillon anglais et effectue des croisières en Australie. Le , une croisière est annulé à cause de dommages à la coque.


En , il est vendu à la compagnie Pullmantur Cruises qui le rebaptise Sky Wonder et l’immatricule sous pavillon maltais. Le , il s’échoue en sortant de Buenos Aires. Trois remorqueurs sont nécessaires pour le déséchouer. Le , il s’échoue à nouveau au large de Kusadasi, puis est déséchoué. En 2009, il est renommé Atlantic Star. En août de la même année, il est envoyé à Marseille pour être remotorisé, mais le coût des travaux est élevé et la compagnie le désarme dans le port phocéen. En , il est repris par STX France dans le projet de construction du troisième Oasis. Le , il est vendu à la société Belinda Shipholding qui le renomme Antic afin de le faire détruire à Aliağa, où il arrive en [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Bulletin À la casse (N°31 - Mai 2013) par Robin des Bois (p.5 et 13)
  2. a, b, c, d et e L’Atlantic Star sur ShipParade

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]