Athlètes olympiques réfugiés aux Jeux olympiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Athlètes olympiques réfugiés aux Jeux olympiques
Image illustrative de l’article Athlètes olympiques réfugiés aux Jeux olympiques

Code CIO ROT
Comité -

Participation 1 (été) ; 0 (hiver)
Médailles
Rang : ?e
Or
0
Arg.
0
Bron.
0
Total
0

Les athlètes olympiques réfugiés sont des participants aux Jeux olympiques qui, en raison de leur statut de réfugiés, ne peuvent ou ne veulent appartenir à une équipe nationale.

Statut[modifier | modifier le code]

Ces sportifs défilent sous la bannière olympique et sont placés juste avant la délégation hôte lors de la cérémonie d'ouverture[1]. En cas de victoire, c'est l'hymne olympique qui est joué lors de la remise des médailles.

Le code du Comité international olympique est ROT, pour Refugee Olympic Team en anglais, soit Équipe olympique des réfugiés[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette catégorie est créée en mars 2016[3]. Les critères de sélection comprennent le niveau sportif, le statut officiel de réfugié vérifié par les Nations unies, la situation personnelle et le parcours de chacun des athlètes.

Jeux olympiques d'été de 2016[modifier | modifier le code]

Pour ces Jeux, dix athlètes ont été retenus[2],[4] : 5 Sud-Soudanais, 2 Syriens, 2 Congolais de RDC et 1 Éthiopien).

Jeux olympiques d'été de 2020[modifier | modifier le code]

Lors de sa réunion à Buenos Aires en octobre 2018, la session du CIO a décidé de créer l'équipe olympique des réfugiés (EOR)[5] pour Tokyo 2020. Cette décision s'appuie sur l'héritage de l'équipe olympique des réfugiés du CIO à Rio et s'inscrit dans l'engagement du CIO à jouer son rôle pour faire face à la crise mondiale des réfugiés et pour transmettre le message de solidarité et d’espoir à des millions d’athlètes réfugiés dans le monde.

La session du CIO a chargé la Solidarité Olympique d’établir les conditions de participation et de définir le processus d’identification et de sélection de l’équipe. Ces éléments seront réalisés en étroite collaboration avec les Comités Nationaux Olympiques, les Fédérations Internationales de Sport, le Comité d'organisation Tokyo 2020 et l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, HCR.

Le 20 juin 2019, le CIO a publié la liste des détenteurs de bourses d'études d'athlètes réfugiés qui souhaitent faire partie de l'équipe olympique des réfugiés du CIO, Tokyo 2020. Cette annonce a été faite lors de la Journée mondiale des réfugiés, célébrée chaque année le 20 juin.

Les 46 détenteurs actuels de bourses d’athlètes réfugiés comprennent les 10 athlètes qui faisaient partie de la première équipe olympique des réfugiés présente à Rio, de nouveaux athlètes individuels et un groupe d’athlètes se préparant au Centre de formation des réfugiés Tegla Loroupe au Kenya. Ils sont en compétition dans neuf sports. Tous sont assistés par la Solidarité Olympique dans le cadre de son programme de soutien aux athlètes réfugiés.

Venant d'Afghanistan, Cameroun, République Démocratique du Congo, Érythrée, Éthiopie, Irak, Iran, Soudan du Sud, Soudan et Syrie, les détenteurs de bourses d'études pour les réfugiés concourent en athlétisme, badminton, boxe, cyclisme, judo, karaté, tir , natation, taekwondo, haltérophilie et lutte.

Notes et références[modifier | modifier le code]