Artzamendi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Artzamendi
L'Artzamendi vu des crêtes d'Iparla (Bidarray)
L'Artzamendi vu des crêtes d'Iparla (Bidarray)
Géographie
Altitude 924 m[1]
Massif Pyrénées
Coordonnées 43° 16′ 59″ nord, 1° 24′ 30″ ouest[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Ascension
Première Inconnue
Voie la plus facile Itxassou
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Artzamendi
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Artzamendi

L'Artzamendi /arts̪amendi/, 924 m, est le point culminant de la province du Labourd, dans le Pays basque français, à proximité de la frontière espagnole. Son sommet est situé sur la commune d'Itxassou, dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

L'Artzamendi vu d'Ahetze, avec le Mondarrain (750 m) en premier plan.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom peut avoir deux significations :

  • « montagne de l'ours » : hartza mendi ;
  • « montagne du berger » : artzain mendi.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

L'Artzamendi et le pic d'Iguzki voisin (844 m, frontalier) séparent deux petites vallées affluentes de la Nive, au nord du sommet espagnol du Goramendi (1 090 m).

Géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Faune[modifier | modifier le code]

Les falaises du versant espagnol sont peuplées par une importante colonie de plusieurs centaines de vautours fauves, qui s’installent peu à peu sur le versant francais[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

On trouve sur la partie sommitale des traces anciennes de présence humaine : cromlechs d'Arluxata[3] et du col de Mehatze[4].

Voies d'accès[modifier | modifier le code]

Itxassou, vue sur l'église et l'Artzamendi

Depuis le hameau de Laxia (Itxassou), une route étroite de montagne présentant des pentes jusqu'à 18 % permet l'accès au sommet et à ses émetteurs hertziens, en passant par le col de Mehatze.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. « Itxassou, à la rencontre des vautours de Méhatché », sur Itxassou, (consulté le )
  3. « Cromlech d'Arluxatta » (consulté le )
  4. « Cromlechs de Meatse, Meatseko-Biskarra, Iuskadi, Zelaïou ou Mendittipia », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]