Arthur John Evans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Evans.
Arthur John Evans
Description de l'image Sir Arthur John Evans.jpg.
Naissance
Nash Mills (en), Hertfordshire
Décès (à 90 ans)
Boars Hill (en), Oxfordshire
Nationalité britannique
Domaines archéologie
Renommé pour Cnossos
Distinctions Membre de la Royal Society[1]

Arthur John Evans (né le à Nash Mills dans le Hertfordshire et mort le à Boars Hill dans le Oxfordshire) est un archéologue anglais, qui a reçu une formation en philologie classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arhtur John Evans est né en 1851 à Nash Mills dans le Hertfordshire, un comté d'Angleterre au nord de Londres. Son père est lui-même un célèbre archéologue anglais.

Il commence d'abord par s'intéresser à la région de la Laponie et des Balkans dans ses recherches scientifiques et archéologiques. En 1882, il est expulsé de cette zone par les Autrichiens "à cause de sa prise de position anti-turque (articles du Manchester Guardian)".

Ensuite, il devient, en 1884, directeur de l'Ashmolean Museum.[2]

Puis en1900, il commence des fouilles dans les îles (la Crète en particulier). Il y découvre la mythique civilisation des palais crétois, à Cnossos (Crète minoenne de l'âge du bronze), qui avait déjà été mentionnée dans des textes anciens, mais dont l'existence jusque là n'avait pu être prouvée. Le site avait déjà été effleuré par Heinrich Schliemann, mais Evans en dégage le palais, dont la conservation paraissait compromise. Il entame une reconstruction archéologique in situ (en termes archéologiques, une anastylose).

Il s'intéresse tout particulièrement aux objets en terre cuite retrouvés sur les sites crétois : des fragments ou céramique entières. Il propose donc dès 1905 une chronologie de la civilisation minoenne en trois partie :

  • le Minoen ancien
  • le Minoen moyen
  • le Minoen récent (chacune de ces périodes étant elle-même divisée en phases I, II et III). [2]

La salle du trône a ainsi été entièrement reconstituée, mais ressemblant sans doute de loin à ce qu'elle a dû être dans les temps anciens : ses peintures ressemblent assez à celles de l'art moderne de cette époque. De plus, il est impossible pour les archéologues actuels d'accéder aux couches inférieures.

Carte de l'île de Crète avec ses différents villes.

Arthur John Evans a été élu membre de la Royal Society le . Ses travaux lui ont valu la médaille Copley en 1936.

Il a été fait chevalier en 1911.

Statue de Arthur John Evans

Il meurt en 1941, le 11 juillet à Boars Hill dans le comté anglais du Oxfordshire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John L Myres, « Arthur John Evans : 1851-1941 », Obituary Notices of Fellows of the Royal Society, Royal Society, vol. 3, no 10 940-968,‎ (DOI 10.1098/rsbm.1941.0044).
  2. a et b Encyclopædia Universalis, « EVANS sir ARTHUR JOHN », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 17 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :