Arkan Simaan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arkan Simaan
Defaut 2.svg
Informations
Naissance
Nationalité

Arkan Simaan, né au Liban en 1945, est un historien des sciences de langue française, bien que sa formation soit brésilienne. Il émigre avec sa famille vers le Brésil à l'âge de deux ans et s'établit à Anápolis, près de Brasilia.

En 1964, un coup d’État militaire renverse le gouvernement de João Goulart, alors qu’il vient de commencer des études de physique à l'université de São Paulo. Il s’engage dans le mouvement trotskiste. Poursuivi par la police et condamné à la prison, il entre dans la clandestinité. Son nom figure dans plusieurs procès, notamment dans l’IPM (Inquérito policial-militar, c’est-à-dire Enquête politico-militaire) du CRUSP (Conjunto Residencial da Universidade de São Paulo). Par cette instruction, le gouvernement militaire veut rendre 46 étudiants responsables de toute l’agitation. Obligé de fuir le pays, Arkan Simaan arrive à Paris en 1970, où il abandonne quelques années plus tard l’activité politique.

Il reprend ses études de physique à l'Université Paris VII, puis d’ingénieur à l'Institut supérieur des matériaux et de la construction mécanique.

Après un bref passage par l'industrie, il décide de se consacrer à l’enseignement et obtient l’agrégation de physique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Arkan Simaan est romancier et auteur de biographies et de livres d’histoire des idées, dont certains ont été primés :

Vidéos[modifier | modifier le code]

Articles en ligne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]