Antarctopelta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antarctopelta oliveroi

Antarctopelta oliveroi
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin très schématique d'Antarctopelta.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Thyreophora
Infra-ordre  Ankylosauria
Famille  Nodosauridae

Genre

 Antarctopelta
Salgado et Gasparini, 2006

Nom binominal

 Antarctopelta oliveroi
Salgado et Gasparini, 2006

Antarctopeltaest un genre éteint de dinosaures ornithischiens ankylosauriens de taille moyenne ayant vécu en Antarctique au Crétacé supérieur (Campanien : 83,6 à 72,1 Ma). Un seul spécimen a été découvert dans la formation de Santa Marta sur l'Île James-Ross en 1986, constituant le premier dinosaure découvert en Antarctique, c’est le second de ce continent à être formellement nommé.

Une seule espèce est rattachée au genre : Antarctopelta oliveroi, décrite par Salgado et Gasparini en 2006[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom du genre se réfère à son emplacement, sur le continent Antarctique, et à sa nature blindée. Antarctique est dérivé des mots grecs « ant » (le contraire de) et « arktos » (« ours » se référant à la constellation de la Petite Ourse qui indique le nord). Le mot grec « pelte » (protection) est ordinairement utilisé pour nommer les genres d'ankylosaures (Cedarpelta et Sauropelta, par exemple).

Description[modifier | modifier le code]

Inventaire des fossiles retrouvés[modifier | modifier le code]

  • MLP86-X-28-1: fragments de crâne, vertèbres, bassin partiel, scapula et fémur incomplets, os des pieds, ostéodermes.
Localisation de la découverte d'Antarctopelta en Antarctique.

Il a été découvert par les géologues argentins Eduardo Olivero (qui donne son nom à l'espèce) et Roberto Scasso. Bien que le matériel soit connu depuis deux décennies, Antarctopelta oliveroi n'a été nommé qu’en 2006, par les paléontologues argentins Leonardo Salgado et Zulma Gasparini[1].

Comme les autres ankylosauriens, la seule espèce connue, Antarctopelta oliveroi était un quadrupède trapu et herbivore protégé par des plaques enfoncées dans la peau. On sait peu de choses sur son crâne mais tous les fragments étaient lourdement ossifiés. L’os supraorbital incluait une courte épine. Les dents en forme de feuille étaient assymétriques, la majorité de la denture se logeait le plus près possible de la pointe du museau. Ces dents étaient proportionnellement grandes en comparaison de celles des autres ankylosauriens.

Bien que la pointe de la queue n'ait pas fossilisé, certaines des plus petites vertèbres découvertes sont proches de celle-ci ; elles sont associées à des tendons sclérosés sur les côtés supérieurs et inférieurs. Chez les ankylosauridés, ces tendons aidaient à raidir la fin de la queue afin de supporter une grande massue osseuse.

  • Son nom de genre signifie « bouclier de l'Antarctique »
  • Période : Crétacé supérieur (Campanien)
  • Taille : 4,3 m de long, 1,5 m de haut, 900 kg
  • Habitat : Antarctique
  • Régime alimentaire : herbivore.

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Classification[modifier | modifier le code]

L'analyse phylogénétique, conduite en 2011 par Richard S. Thompson, Jolyon C. Parish, Susannah C. R. Maidment et Paul M. Barrett, place Antarctopelta comme le plus basal des Nodosauridae[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Leonardo Salgado et Zulma Gasparini, « Reappraisal of an ankylosaurian dinosaur from the Upper Cretaceous of James Ross Island (Antarctica) », Geodiversitas, vol. 28, no 1,‎ , p. 119-136 (lire en ligne [PDF])
  2. (en) Richard S. Thompson, Jolyon C. Parish, Susannah C. R. Maidment and Paul M. Barrett, « Phylogeny of the ankylosaurian dinosaurs (Ornithischia: Thyreophora) », Journal of Systematic Palaeontology, vol. 10, no 2,‎ , p. 301–312 (DOI 10.1080/14772019.2011.569091, lire en ligne)