Anne-Marie Cocula-Vaillières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anne-Marie Cocula)
Anne-Marie Cocula-Vaillières
Cocula-2.jpg
Anne-Marie Cocula-Vaillières en 2018.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Georges Dupeux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Anne-Marie Cocula-Vaillières (1938-) est une historienne française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne-Marie Vaillières naît en 1938 à Périgueux (Dordogne)[1]. Elle épouse Bernard Cocula (1936-2005)[2], professeur de littérature contemporaine à l'université Bordeaux-Montaigne (Bordeaux III), qu'elle connaît à Périgueux quand elle est au lycée[3].

D'abord professeur agrégée d'histoire à Bordeaux III en 1992 et directrice de l'UFR d'histoire[4], elle en est la présidente de 1994 à 1999[1],[5]. Elle est également la présidente de la conférence des présidents d'universités d'Aquitaine, ainsi que des Rencontres d'archéologie et d'histoire en Périgord[1].

Très impliquée régionalement, en qualité d'ancienne vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, elle met son expertise au service du territoire. A titre d'exemple, elle a contribué, en 2016 et en étroite collaboration avec le metteur en scène Eric Le Collen, au renouvellement de "La Bataille de Castillon", le plus grand spectacle en Nouvelle-Aquitaine mettant en lecture de grands moments historiques.[6]

Elle est élue présidente du Centre François Mauriac de Malagar pour le mandat 2016-2020.

Par décret du elle est nommée chevalier de la Légion d'honneur[7], puis le elle est promue au grade d'officier[8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Penaud 1999.
  2. « Disparition. Bernard Cocula, président du Centre François-Mauriac de Malagar », sur lemonde.fr, (consulté le 6 avril 2019)
  3. Dominique Picco, « Entretien avec Anne-Marie Cocula-Vallières », Genre & Histoire, no 22,‎ (lire en ligne)
  4. François Cadilhon, Bernard Lachaise et Jean-Michel Lebigre (postface Anne-Marie Cocula), Histoire d'une université bordelaise : Michel de Montaigne, faculté des arts, faculté des lettres, 1441-1999, Talence, Presses universitaires de Bordeaux, (ISBN 2-86781-241-0 et 978-2-86781-241-5, OCLC 468436861, SUDOC 048421898), p. 141
  5. notice BnF no FRBNF11897144 (consultée le 5 septembre 2014).
  6. « La bataille de castillon »
  7. Décret du 12 juillet 2002 portant promotion et nomination, JORF n°163 du 14 juillet 2002, page 12078
  8. Décret du 18 avril 2014 portant promotion et nomination, JORF n°0094 du 20 avril 2014, page 6951

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.