Anhalt-Aschersleben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Principauté d'Anhalt-Aschersleben
Fürstentum Anhalt-Aschersleben (de)

1252 – 1315

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
L'Anhalt partagée parmi les fils d'Henri Ier,
Anhalt-Aschersleben en brun.
Informations générales
Statut Principauté
- État du Banner of the Holy Roman Emperor with haloes (1400-1806).svg Saint-Empire romain germanique
Capitale Aschersleben
Histoire et événements
1252 Émergence dans le Principauté d'Anhalt
1315 Extinction de lignée masculine

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La principauté d'Anhalt-Aschersleben fut un État du Saint-Empire romain germanique formé en 1252, à la suite de la partition de la principauté d'Anhalt entre les trois fils du prince Henri Ier de la maison d'Ascanie. C'est son fils aîné, Henri II « le Gros », qui s'adjuge la région située autour du château d'Aschersleben (Ascharia), la résidence ancestrale de la dynastie au nord-est du Harz.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue sur la ville d'Aschersleben.

Depuis le temps d'Albert l'Ours (mort en 1170) et son fils, le duc Bernard III de Saxe, Aschersleben était au cœur des vastes domaines seigneurials de la famille, outre le château d'Anhalt près d'Harzgerode en montagne et le monastère de Ballenstedt. Lors du partage en 1252, ces domaines fondamentaux furent rendus au fils aîné Henri Ier, ses frères plus jeunes recevaient les principautés d'Anhalt-Bernbourg et d'Anhalt-Zerbst dans l'ancienne marche de l'Est saxonne au-delà de la Saale.

Henri II était engagé dans de nombreux conflits, notamment la guerre de Succession de Thuringe, l'élection de l'anti-roi Alphonse de Castille en 1257 et en matière de différences frontalières avec les princes-évêques d'Halberstadt, les archevêques de Magdebourg ainsi qu'avec ses frères et cousins. À sa mort en 1266, le règne est repris par ses fils, Othon Ier et Henri III ; en 1283, Henri, chanoine plus tard archevêque de Magdebourg, renonce à tous ses droits sur Aschersleben en faveur de son frère.

La lignée d'Aschersleben disparaît déjà en 1315, lorsque le dernier prince, Othon II, meurt sans héritier mâle. Le titre de prince passa à son cousin Bernard II d'Anhalt-Bernbourg. En même temps, l'annexion du territoire par l'évêque Albert Ier d'Halberstadt, frère de Bernard II, a eu pour conséquence un conflit violent : les évêques d'Halberstadt maintinrent le contrôle sur les domaines autour le siège d'Aschersleben, tandis que les terres d'Harzgerode et de Ballenstedt au sud-ouest revinrent à la maison d'Anhalt. Après la sécularisation de l'évêché en 1648, Aschersleben est échu à l'État de Brandebourg-Prusse.

Liste des princes d'Anhalt-Aschersleben[modifier | modifier le code]