André-Bernard Ergo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André-Bernard Ergo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

André-Bernard Ergo, né en 1936, est un chercheur belge spécialisé en agriculture tropicale. Il est l'auteur de livres consacrés à l'histoire du Congo belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

André-Bernard Ergo est né en 1936 dans la Basse-Sambre industrielle, à Auvelais. Après des humanités math-sciences chez les Frères des écoles chrétiennes à Malonne puis à Namur, il obtient un master en sciences de l’ingénieur industriel à l'Institut supérieur industriel en agronomie de Huy (ISIa). Actif dans les mouvements de jeunesse de sa commune, il a été durant cinq ans chef de troupe scoute à la Xe Unité FSC de Namur, où il avait été fortement influencé par son chef de meute, le poète wallon Willy Félix et par son chef de troupe Yves de Wasseige.

Après l'École des troupes blindées durant son service militaire, il devient officier de réserve au 4e régiment de chasseurs à cheval à Werl en Allemagne, puis fait une carrière de chercheur aux Plantations' Group d’Unilever en Afrique (research officer au Congo et research officer-field manager au Cameroun) avant de revenir comme conseiller scientifique en station de recherches à Tervueren (CIDAT : Centre d’informatique appliquée au développement et à l’agriculture tropicale) et d’y finir sa carrière.

En 1986 il obtient la notoriété scientifique et, en 1989, le titre professionnel d'ingénieur européen FEANI. Membre du Conseil d'administration de l'AIHy (« association des ingénieurs de Huy ») depuis 1970 et président honoraire de cette association depuis 1992, il a été président de l’Union francophone des ingénieurs industriels belges de 2000 à 2004 et, à ce titre, il a siégé au Comité national belge de la FEANI.

Il est actuellement président d'honneur de l'UFIIB, membre du Cercle royal namurois des Anciens d'Afrique (1910) et membre de Mémoires du Congo et du Ruanda-Urundi (2002).

Écrits[modifier | modifier le code]

Il est auteur de nombreux livres scientifiques[1] répertoriés dans le catalogue du Musée royal de l’Afrique centrale.(21 livres :Publications du CIDAT, 2 livres :Économie-Documentation). Depuis sa mise à la retraite, il publie des livres relatifs à l’histoire du Congo belge.

  • En langue néerlandaise : Tienenaars in Kongo, éditeur Museum Het Torreke Tienen Belgique, 1989, 120 p. 
  • Des bâtisseurs aux contempteurs du Congo belge : l’Odyssée coloniale, L’Harmattan, , 310 p. (ISBN 2747585026, lire en ligne).
  • L’Héritage de la Congolie : Naissance d’une nation en Afrique centrale, L’Harmattan, , 287 p. (ISBN 2296034500, présentation en ligne).
  • Congo belge : la Colonie assassinée, L’Harmattan, , 274 p. (ISBN 2296073417, lire en ligne).
  • Congo (1940-1963) : Fracture et Conséquences, L’Harmattan, coll. « Etudes africaines », , 290 p. (ISBN 978-2-296-55219-7, OCLC 741558651).
  • L'Etat indépendant du Congo 1885-1908 : d'autres vérités, Paris, Harmattan, , 164 p. (ISBN 978-2-343-01622-1, OCLC 863933868)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]