Ancêtre commun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En phylogénie, l’ancêtre commun de plusieurs espèces désigne l'organisme hypothétique à partir duquel descendent d'autres organismes qui partagent des caractères communs hérités de cet ancêtre. L'ancêtre commun est le premier organisme à présenter ce caractère partagé par sa descendance. Si l'on prend n'importe quelle paire d'espèce vivante, elles auront un ancêtre commun, dont l'existence est plus ou moins éloignée dans le temps. Les espèces ayant un dernier ancêtre commun récent sont phylogénétiquement plus proches que des espèces ayant un dernier ancêtre commun plus ancien. Par exemple, l'humain et le chimpanzé ont un ancêtre commun plutôt récent, tandis que l'humain et le tilleul ont un ancêtre commun plus ancien.

L'ancêtre commun exclusif d'un groupe est l'ancêtre dont descendent toutes les espèces, et uniquement celles-là, du groupe. Il définit un groupe holophylétique. C'est un être hypothétique, qui possède une innovation évolutive, c'est-à-dire un caractère qui n'était pas présent chez ses ascendants. On parle alors de caractère dérivé par rapport à un caractère ancestral, ou apomorphie. Un caractère dérivé partagé, ou synapomorphie, définit un nouveau clade, qui englobe dans un même groupe l'ancêtre commun et tous ses descendants possédant la même innovation évolutive. Le clade ainsi défini est le seul groupe reconnu dans la classification phylogénétique.

Le dernier ancêtre commun universel est l'organisme dont sont issues l'ensemble des espèces actuelles connues, qui aurait vécu il y a de 3,5 à 3,8 milliards d'années environ[1]. L'acronyme LUCA, venant de l'anglais Last Universal Common Ancestor, est souvent utilisé pour désigner ce dernier ancêtre commun à toutes les formes de vie connues actuellement. LUCA ne doit pas être confondu avec le premier organisme vivant : il est probable qu'il soit lui-même issu d'une lignée évolutive et qu'il ait cohabité avec d'autres formes de vie qui n'ont pas laissé de descendants[1].

Sur un arbre phylogénétique, le dernier ancêtre commun à deux lignées évolutives est représenté aux intersections de ces lignées, tandis qu'un ancêtre commun se trouve dans le prolongement de ces lignées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guillaume Lecointre, Colinne Fortin, Gérard Guillot et Marie-Laure Le Louarn-Bonnet, Guide critique de l'évolution, , 572 p. (ISBN 978-2-7011-4797-0).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]