Analekta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Analekta est une étiquette indépendante canadienne, basée à Montréal, et spécialisée dans la musique classique. Elle produit essentiellement des enregistrements d'artistes canadiens. Cette vocation se retrouve dans la devise accolée à son nom : Les grands interprètes canadiens / The Finest Canadian Musicians [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Analekta a été fondée en 1988 par l'impresario québécois François Mario Labbé.

Mario Labbé était alors connu pour ses présentations à travers le Canada du Chœur de l'Armée rouge, Kiri Te Kanawa, les Ballets Kirov, Martha Graham Dance Company, le Ballet Cullberg et de spectacles de Broadway. Il était alors aussi en contact avec une importante maison de disques pour la production d'un premier disque de la violoniste Angèle Dubeau : Sonates françaises, avec le pianiste Andrew Tunis.

Informé que l'administration de l'étiquette ne s'intéressait qu'aux artistes des grandes métropoles comme New York, Londres ou Paris, il décide alors de produire lui-même le disque d'Angèle Dubeau et de fonder sa propre étiquette. Quelques semaines plus tard, François Mario Labbé enregistre le Chœur de l'Armée rouge à Vancouver. Il ajoute à son petit catalogue la bande sonore du film Le Maître de Musique, mettant en vedette le célèbre baryton José van Dam. Ces trois premiers albums Analekta totalisent plus de 110 000 copies vendues en un an et convainquent François Mario Labbé qu'il y a de la place au Canada pour une maison de disques classiques.

Le nom Analekta signifie en grec recueil d'œuvres de choix. Le nom de l'entreprise a été proposé par Henry Welsh (actuel président de l'Association des Trophées francophones du cinéma, ATFCiné) alors employé d'Analekta.

Artistes[modifier | modifier le code]

Avec plus de 600 albums à son actif (contenant quelque 6 000 œuvres) et une production annuelle d'une trentaine de disques, de nombreux artistes ont collaboré et continuent de travailler avec l'étiquette, participant ainsi à sa reconnaissance au niveau mondial.

En 2004, Gramophone, la plus célèbre publication de musique classique, a écrit « Suite à l'inspiration originale de François Mario Labbé, le catalogue d'Analekta a été centré sur les artistes plutôt que le répertoire, réunissant un choix impressionnant de talents. »

Parmi ceux-ci : les violonistes Angèle Dubeau et James Ehnes ; les pianistes Alain Lefèvre, Anton Kuerti et André Laplante ; l'Orchestre symphonique de Montréal avec Kent Nagano, l'Orchestre du Centre national des Arts d'Ottawa, l'Orchestre symphonique de Québec ; les sopranos Julie Boulianne, Hélène Guilmette et Karina Gauvin ; la contralto Marie-Nicole Lemieux ; Geneviève Soly et sa redécouverte de Christoph Graupner, le Gryphon Trio, I Musici de Montréal, les organistes Luc Beauséjour et Bernard Lagacé.

Fière de soutenir la relève musicale canadienne, Analekta représente la harpiste Valérie Milot, le violoncelliste Stéphane Tétreault, le baryton Philippe Sly, le Cecilia String Quartet, la pianiste Karin Kei Nagano, le pianiste Charles Richard-Hamelin et le jeune violoniste Kerson Leong.

Également : Daniel Taylor, Ensemble Caprice, Gino Quilico, Hélène Callus et Marie-Ève Scarfone.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Analekta se place dans le top 10 des étiquettes indépendantes au Canada, tous genres confondus (IFPI 2015).

Analekta a reçu :

Analekta et les nouvelles technologies[modifier | modifier le code]

Analekta fut l’une des pionnières dans le domaine de la musique classique à développer une boutique en ligne permettant à ses visiteurs d’accéder en ligne à l’ensemble de son catalogue, avec près de 500 enregistrements disponibles en écoute gratuite, en CD et en téléchargement au format mp3 et FLAC (Free Lossless Audio Codec). Lors de la compression de ces fichiers, aucune information du flux audio n’est retirée. Cette qualité maximale a pour avantage de procurer à l’utilisateur une expérience d’écoute unique tant sa qualité est supérieure.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. logo Analekta présent sur le site et les communiqués