Ana María Moix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moix.
Ana María Moix
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Ana María Moix i Meseguer
Naissance
Barcelone, Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès (à 66 ans)
Barcelone, Espagne
Activité principale
Distinctions
Prix Vizcaya de Poésie (1970)
Premio Ciudad de Barcelona (1985 et 1995)
Croix de Saint-Georges (2006)
Auteur
Langue d’écriture Castillan
Mouvement Novísimos
Genres

Œuvres principales

  • No Time for Flowers y otras historias (1971)
  • La Métamorphose de Walter (1973 ; fr. : 1989)

Ana María Moix i Meseguer, née à Barcelone le [1], et morte dans cette ville le (à 66 ans)[2], est une poétesse et romancière espagnole.

Elle fait partie, avec d'autres intellectuels espagnols des années 1960, de la Gauche divine, puis des « Novísimos », dans les années 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a deux frères, Miguel, de trois ans son aîné, qui meurt lorsqu'elle a quinze ans, et Terenci. Dès l'âge de vingt-deux ans, elle commence à publier ses poèmes. Elle fait partie d'un groupe de neuf jeunes poètes d'avant-garde, avec Pere Gimferrer, Félix de Azúa. Elle reçoit le prix Vizcaya de Poésie avec No Time for Flowers en 1970. Elle compte parmi ses amis Ana María Matute et Cristina Peri Rossi.

Après ces débuts retentissants, elle a cependant très peu écrit sur une longue période, se consacrant surtout à l'écriture d'articles ou de livres pour enfants. Ce silence relatif a attiré l'attention de la critique sur le thème du silence dans ses dernières œuvres. Elle reçoit le Prix de la ville de Barcelone en 1985 et en 1995. Elle publie en 2002 De mi vida real nada sé.

En 2006 elle reçoit la Croix de Saint-Georges, distinction décernée par la Generalitat de Catalogne.

Entre 2006 et avril 2010, elle est directrice de la maison d'édition Bruguera.

Elle meurt le à Barcelone d'un cancer[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Baladas del dulce Jim, 1969.
  • Call Me Stone, 1969.
  • No Time for Flowers y otras historias, Lumen, 1971.
  • A imagen y semejanza, poésie intégrale, Lumen, 1983.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Julia, Lumen, 1968 ; 1991.
  • Walter, ¿por qué te fuiste?, Seix Barral, 1973.
    La Métamorphose de Walter, traduction de l'espagnol par Dominique Salgas, Actes Sud, 1989.
  • Vals negro, Lumen, 1994.
  • Extraviadas ilustres, 1996.

Littérature infantile[modifier | modifier le code]

  • La maravillosa colina de las edades primitivas, Lumen, 1973
  • Los robots. Las penas, Bruguera, 1982
  • Miguelón, 1986

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • El Chico pelirrojo a quien veo cada día, Lumen, 1971.
  • Las Virtudes peligrosas, Plaza y Janés, 1985.
  • La Niebla y otros relatios, Alfaguara, 1988.
  • De mi vida real nada sé, Lumen, 2002.
  • El querido rincón, 2002

Articles[modifier | modifier le code]

  • Veinticuatro por veinticuatro, 1973

Essais[modifier | modifier le code]

  • Mara Girona: una pintura en libertad (essai), 1977
  • El baix Llobregat, 29 municipis i un riu. Barcelona (guide), 1995
  • Extraviadas ilustres (biographie), 1996
  • 24 horas con la Gauche divine, Lumen, 2002 (écrit en 1971)

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Carles Geli, « “Contigo tanto se va...” », sur elpais.com, (consulté le 9 mars 2014)
  2. a et b (es) « Fallece en Barcelona la escritora Ana María Moix a los 66 años », sur publico.es, (consulté le 1er mars 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]