Ambassade d'Allemagne au Royaume-Uni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade d'Allemagne au Royaume-Uni
Drapeau de l'Allemagne
Allemagne
Vue de la mission diplomatique

Lieu 23 Belgrave Square / Chesham Place
Londres
Coordonnées 51° 29′ 53″ nord, 0° 09′ 15″ ouest
Ambassadeur Peter Ammon
Site web Consulter

Voir aussi : Ambassade du Royaume-Uni en Allemagne

L'ambassade de la République fédérale d'Allemagne au Royaume-Uni se situe à Londres.

L'ambassade d'Allemagne se situe au 23 Belgrave Square / Chesham Place (SW1X 8PZ), à Londres. Depuis 2014, l'ambassadeur est Peter Ammon.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la diplomatie allemande à Londres commence avec le premier ambassadeur de Prusse à la cour d'Angleterre de Charles II, Ézéchiel Spanheim (1629-1710). Ce dernier passe neuf ans à Londres et noue, entre autres, en plus de son travail de diplomate, des liens avec Gottfried Wilhelm Leibniz. Il est enterré aux côtés de sa femme dans l'abbaye de Westminster.

Après une longue période sans relations diplomatiques germano-anglaise, Dodo Heinrich baron d'Inn et de Knyphausen est nommé en 1758 à Londres pour représenter les intérêts de la Prusse jusqu'à la fin de la guerre de Sept Ans.

Wilhelm von Humboldt (1767-1835) est l'envoyé de la Prusse à Londres en 1817. À cette époque, il y avait au total onze représentants des différents États constituant l'Allemagne géographique (qui ne forme pas encore un pays). De 1827 à 1841, Heinrich von Bülow conduit l'ambassade royale de Prusse, qui se composait de quatre personnes.

Christian Karl Josias von Bunsen succède à Bülow en 1841. Il agrandit la représentation de la Prusse à Londres, située aux n°4 à n°9 Carlton House Terrace, un immeuble de prestige de style classique. Il noue des contacts étroits avec Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, époux de la reine Victoria. Leur fille, la princesse Victoria, se marie avec le futur empereur d'Allemagne Frédéric III à Londres en 1858, et une cérémonie a lieu à l'ambassade.

Après avoir tenté de conduire la Prusse dans le camp des neutres avec les Britanniques pendant la guerre de Crimée, il est rappelé à Berlin. Entre 1854 et 1861, l'envoyé de Prusse est Albrecht Graf von Bernstorff, jusqu'à ce que le roi Guillaume Ier le nomme, sur le conseil de Bismarck, au rang d'ambassadeur. À partir de 1866, il représente la Confédération d'Allemagne du Nord, avant de devenir en 1871 le premier ambassadeur de l'Empire allemand. Il est suivi jusqu'à la fin de la monarchie en 1918 par cinq autres ambassadeurs. La diplomatie entre l'Allemagne et le Royaume-Uni était déjà à l'époque d'une grande importance, ce qui explique le prestige du poste d'ambassadeur dans ce pays.

Le premier représentant diplomatique de la République de Weimar est Friedrich Sthamer. Il travaille aux n°8 n°9 Carlton House Terrace. Lui succèdent dans ses fonctions Konstantin von Neurath et Leopold von Hoesch. Sous le Troisième Reich, l'ambassadeur est Joachim von Ribbentrop. Il quitte Carlton House Terrace le 12 mars 1938, date de l'Anschluss. Il est remplacé par Herbert von Dirksen. Cette annexion a conduit l'Allemagne à utiliser le bâtiment de l'ambassade autrichienne comme section consulaire allemande. L'Autriche ne retrouvera ce bâtiment diplomatique qu'en 1949.

Le 16 juin 1950 ouvre à Londres un consulat général d'Allemagne qui reste en place jusqu'en 1955. Cette même année, l'ambassade de la jeune République fédérale d'Allemagne ouvre ses portes dans la capitale britannique au 21-23 Belgrave Square. Le bâtiment de Carlton House Terrace n'a pu revenir à l'Allemagne parce que les Britanniques y avaient établi le Bureau d'administration des biens ennemis. De nos jours, il s'agit du siège de la Royal Society.

Le premier ambassadeur ouest-allemand est Hans Schlange-Schöningen, qui ne parlait pas anglais jusqu'à sa nomination et n'avait pas de grande expérience diplomatique. Néanmoins, il maîtrise une situation politique difficile et entame avec succès la réconciliation entre l'Allemagne et la Grande-Bretagne. Son successeur, Hans-Heinrich Herwarth von Bittenfeld, organise la première visite d'un chef d'État ouest-allemand à Londres, en 1958 avec Theodor Heuss, donnant un nouvel élan à l'amitié entre les deux pays. Deux ans plus tard ouvre à Londres un Institut Goethe.

De nos jours, l'ambassade d'Allemagne à Londres est un pivot des relations anglo-allemandes, avec un large domaine d'actions. L'ancienne ambassade de la RDA appartient désormais à l'ambassade de la République fédérale d'Allemagne, qui s'en sert comme lieu d'exposition et de réception.

Architecture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les relations germano-britanniques[modifier | modifier le code]

Consulats[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs d'Allemagne au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Avant l'Empire[modifier | modifier le code]

Bade
Bavière
Hanovre
Hanse
Prusse
Saxe
Wurtemberg

Ambassadeurs de l'Empire allemand[modifier | modifier le code]

Sigle de l'ambassade impériale à Londres.

Ambassadeurs de la République de Weimar[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs du Troisième Reich[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs de la République démocratique allemande[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs de la République fédérale d'Allemagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]