Paul von Hatzfeldt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul von Hatzfeldt
Image illustrative de l'article Paul von Hatzfeldt
Fonctions
Ministre d'État
Secrétaire d'État aux Affaires étrangères
16 juillet 188124 octobre 1885
Gouvernement Cabinet Bismarck (de)
Prédécesseur Clemens Busch
Successeur Herbert von Bismarck
Biographie
Date de naissance 8 octobre 1831
Lieu de naissance Düsseldorf
Date de décès 22 novembre 1901
Lieu de décès Londres

Melchior-Hubert-Paul-Gustav, comte von Hatzfeld zu Trachenberg (8 octobre 1831, Düsseldorf - 22 novembre 1901, Londres), est un diplomate et homme politique allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du comte Edmund von Hatzfeldt-Wildenburg et de Sophie von Hatzfeldt (en) (fille du prince Franz Ludwig von Hatzfeldt), il suivit des études de droit et de sciences politiques, qu'il a achevé à l'été 1857.

Stagiaire à la Cour de la ville de Berlin, il fait la connaissance et se lie d'amitié avec Friedrich von Holstein. Il se lia également avec la princesse Augusta de Saxe-Weimar-Eisenach, l'épouse du futur empereur Guillaume Ier d'Allemagne.

Il est nommé attaché à la Légation royale de Prusse à Paris, puis secrétaire d'ambassade au Danemark en 1865.

Trois ans plus tard, il a été nommé par Otto von Bismarck au Foreign Office. En raison de ses nombreuses années à Paris et la maîtrise parfaite de la langue française, il est, pendant la guerre franco-allemande de 1870, l'employé indispensable du chancelier, ainsi que son aide diplomatique, et a participé à la rédaction des négociations de la capitulation de Sedan avant le Traité de paix du 10 mai 1871 signé avec Hatzfeldt.

Par la suite, il devient chef du Département politique comme conseiller privé. Le comte Paul de Hatzfeld est ambassadeur d'Allemagne à Madrid en 1874. En raison de sa relation amicale avec le roi d'Espagne Alphonse XII. Il a été un pionnier des relations stables entre la couronne espagnole et l'Empire allemand.

En 1878, l'empereur Guillaume le nomma premier ambassadeur à l'ambassade allemand à Constantinople. Comme doyen du corps diplomatique, il a mené les négociations pour le conflit de frontière gréco-turque découlant du traité de Berlin. Par son intercession, les fouilles de Pergame futent possibles.

En 1882, il a été nommé Secrétaire d'État aux Affaires étrangères, ainsi que le représentant de la Prusse au Conseil fédéral.

À partir de 1885, il a servi comme représentant de l'Allemagne lors des négociations de la Conférence de berlin.

En octobre 1885, il est nommé ambassadeur d'Allemagne à Londres, tout en conservant le rang de ministre d'État, il a rapidement trouvé une reconnaissance dans la cour britannique et a établi des relations humaines et officielle avec le Premier ministre britannique Robert Gascoyne-Cecil, 3e marquis de Salisbury. Il a essayé de la mettre en conformité avec Bismarck, en Angleterre, en se liant à la monarchie autrichienne près de l'Empire allemand. Les états financiers et le design de l'accord euro-méditerranéen entre la Grande-Bretagne, l'Italie et l'Autriche a été en grande partie en raison de son influence.

En 1890, il a négocié avec l'Angleterre au traité Heligoland-Zanzibar, à laquelle le Reich allemand a remporté Heligoland. Il a également acquis en 1899, résultat de la réalisation de la crise de Samoa.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Vera Niehus, Ein ‚ambassadeur idéal’, jedoch „den Anstrengungen des ministeriellen Dienstes nicht gewachsen“: Paul von Hatzfeldt als außenpolitischer Mitarbeiter Bismarcks, in Lothar Gall, Ulrich Lappenküper (Hrsg.), "Bismarcks Mitarbeiter", Schöningh, Paderborn 2009
  • Franz-Eugen Volz, Paul Graf von Hatzfeldt-Wildenburg, in "Lebensbilder aus dem Kreis Altenkirchen", Altenkirchen, 1975
  • Hans Philippi, Hatzfeldt-Wildenburg, Paul Graf von, in "Neue Deutsche Biographie" (NDB). Band 8, Duncker & Humblot, Berlin 1969

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]