Heinrich von Bülow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heinrich von Bülow
Image illustrative de l'article Heinrich von Bülow
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères
– 1845
Ministre-président Ludwig Gustav von Thile
Prédécesseur Mortimer von Maltzahn
Successeur Karl Ernst Wilhelm von Canitz und Dallwitz
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Schwerin
Date de décès
Lieu de décès Berlin
Nationalité prussienne
Conjoint Gabriele von Humboldt
Profession homme politique

Heinrich von Bülow (né le 16 septembre 1792 à Schwerin - mort le 6 février 1846 à Berlin) est un homme politique prussien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Bernhard Joachim von Bülow, il fréquente la Domschule Güstrow puis part étudier à Iéna en 1810. Il y étudie le droit. Il poursuit ses études à Heidelberg puis à Genève. Le 13 janvier 1811, il intègre la corporation étudiante Vandalia Jena. En 1813, il incorpore le Corps de Walmoden en tant que lieutenant. Il est promu adjudant du colonel russe August Ludwig Ferdinand von Nostitz.

La paix revenue, il se consacre à la diplomatie. À Francfort-sur-le-Main, il travaille sous les ordres du ministre Wilhelm von Humboldt lorsque ce dernier conduit la régulation des frontières des territoires allemands. Bülow le suit à Londres en 1817 comme secrétaire d'ambassade, puis à Berlin en 1819 au sein du ministère des Affaires étrangères où il reprend l'exposé sur le commerce et la navigation. En 1820, il épouse Gabriele (1802–1887), la fille de Wilhelm von Humboldt avec qui il est fiancé depuis 1815.

Bülow se consacre particulièrement à la création du Zollverein en concluant des traités douaniers avec les États voisins. C'est en tant qu'envoyé à Londres en 1827 qu'il œuvre également au Zollverein. Il gagne la confiance des hommes d'États anglais. Il participe grandement aux négociations sur la Belgique et la question orientale. À l'automne 1841, il est envoyé au Bundestag à Francfort mais il est nommé au poste de ministre des Affaires étrangères à la place du comte Mortimer von Maltzahn le 2 avril 1842. Avec le ministre de la Guerre Hermann von Boyen, il soutient des positions plus libérales au sein du ministère mais n'ont que peu d'influence sur la politique générale.

Bülow quitte le ministère en 1845 et se retire à Tegel.

Références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Heinrich von Bülow » (voir la liste des auteurs)


Bibliographie[modifier | modifier le code]