Alvin Toffler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alvin Toffler en 2006.

Alvin Toffler est un écrivain, sociologue et futurologue américain, né le 4 octobre 1928 à New York. Il est l'un des futurologues les plus célèbres de notre temps. Il est marié à Heidi Toffler, également écrivain et futurologue et qui participe étroitement à l'écriture de ses livres dont beaucoup sont devenus des best-sellers mondiaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il travailla cinq ans comme ouvrier en usine après ses études universitaires, puis commença une carrière de journaliste en tant que correspondant de presse à Washington, D.C. Il enseigna également à l'université Cornell.

Ses livres, le Choc du futur (1970) et la Troisième Vague (1980), comptent parmi ceux qui ont le plus influencé notre époque. Vendus à plus de 10 millions d'exemplaires dans de nombreux pays, ils ont contribué à modifier nos idées sur les grands changements de la fin du XXe siècle et à modeler notre vision de l'avenir.

Alvin Toffler et son épouse ont été les premiers à imaginer les conséquences du changement de paradigme associé à l’avènement de l’ère de l’information dans tous les domaines des activités humaines. Pour la petite histoire, Alvin Toffler a publié ses œuvres sous son seul nom jusqu’en 1993, date à laquelle il a associé son épouse Heidi à la paternité de War and Anti-War reconnaissant à cette occasion que son apport allait bien au-delà d’une simple assistance rédactionnelle.

Alvin Toffler est actuellement l'un des conférenciers les plus recherchés aux États-Unis. Alvin et Heidi Toffler ont créé leur propre société de conseil Toffler Associates.

En 1970 dans Future Shock, il écrit : « le choc du futur est le stress et la désorientation provoqués chez les individus auxquels on fait vivre trop de changements dans un trop petit intervalle de temps. » Ces changements qui nous dépassent sont de trois types :

  • Premièrement, la transience qui peut être traduit par brièveté. La brièveté des choses : nous jetons nos possessions pour en acquérir de nouvelles. La brièveté des endroits : nous quittons les endroits qui nous ont vu naître pour de nouveaux. La brièveté des gens : nous perdons le contact avec nos anciens amis et connaissance et nous avons du mal à créer un contact avec de nouveaux. La brièveté des organisations : les sociétés gouvernementales et les sociétés commerciales créent de nouvelles positions seulement pour mieux les reformer et les changer. La brièveté de l'information : les connaissances scientifiques et populaires ne sont pas figées et s'accroissent de façon rapide et permanente ;
  • Deuxièmement, la nouveauté. La nouveauté des sciences, qui progresse et qui changera peut-être l'espèce humaine ou la combinera avec des machines. La nouveauté des relations sociales, dans des structures familiales en remaniement permanent ;
  • Troisièmement, la diversité. La diversité des choix, la diversité des sous-cultures et des spécialités, la diversité des modes de vie. Cette diversité permet aux individus de se trouver, de s'individualiser au sein d'une société dans laquelle ils ne se sont jamais reconnus.

Il y a trois vagues de développement de l'humanité selon Alvin et Heidi Toffler.

En 1980, dans The Third Wave, il décrit trois types de sociétés et le concept de vagues. Chaque nouvelle vague pousse l'ancienne société et établit la nouvelle. La société de la 3e vague est la société dite post industrielle (post années 1950) et est caractérisée par l'information, la technologie et la très grande diversité des sous-cultures.

En 2006, dans Revolutionary Wealth, les auteurs effectuent une analyse détaillée de notre société actuelle dans laquelle la clé de la prospérité est la connaissance et non plus l'argent. Elle est solidement étayée par de multiples exemples qui démontrent que le monde dans lequel nous entrons sera radicalement différent. Les auteurs dissèquent toute la complexité de la société post-industrielle dans laquelle nous vivons depuis le développement de l'informatique dans notre vie quotidienne. Ce livre a été traduit en français sous le titre La Richesse révolutionnaire en 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Parmi leurs principales œuvres traduites en français, on peut citer :

  • Le Choc du futur, Denoël, Paris, 1974, (réédition Gallimard, 1987) ;
  • Ecospasme, Denoël, Paris, 1975 ;
  • La Troisième Vague, Denoël, Paris, 1980, (réédition Gallimard, 1988) ;
  • Les Cartes du futur : précursions et prémisses, Denoël, Paris, 1983 ;
  • S’adapter ou périr : l’entreprise face au choc du futur, Denoël, Paris, 1986 ;
  • Les Nouveaux Pouvoirs, 658 p., Fayard, Paris, 1991, (traduit de Powershift, New York, 1990) ;
  • Guerre et contre-guerre, survivre à l’aube du XXIe siècle, Fayard, Paris, 1994 et Hachette Littératures 1996, traduit de War and Anti-War, Little, Brown and Company, New-York, 1993 ;
  • Créer une nouvelle civilisation : la politique de la Troisième Vague, Fayard, Paris, 1995;
  • La Richesse révolutionnaire, Plon, Paris, 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]