Altamira (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Altamira (homonymie).
Altamira
Réalisation Hugh Hudson
Scénario Olivia Hetreed
José Luis López-Linares
Acteurs principaux
Sociétés de production Morena Films
Sympathetic Ink
Telefonica Studios
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Genre drame
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Altamira est un film dramatique franco-espagnol réalisé par Hugh Hudson, sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La vie et les événements de l'homme qui a réalisé l'une des découvertes les plus importantes du XIXe siècle : les grottes d'Altamira.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

En 1878, après avoir été à Paris pour un congrès de paléontologie, Marcelino Sanz, un adepte amateur, fait la découverte d'une grotte dont il étudie les artefacts. Sa fille, Maria, âgée de neuf ans, l'accompagne et s'enfonçant plus avant dans la galerie, s'émerveille la première des peintures rupestres, notamment des bisons, qu'elle prend d'abord pour des taureaux.

Marcelino Sanz contacte les meilleurs spécialistes de l'époque, Juan Vilanova et Émile Cartailhac pour qu'ils viennent voir et étudier les œuvres. Il emploie également un artiste pour reproduire certaines peintures afin de les diffuser. Le roi fait le déplacement à Altamira, pour voir la découverte.

L'épouse de Marcelino, Conchita, profondément religieuse, est abordée par un membre du clergé qui cherche à détourner sa fille Maria de l'influence rationaliste de son père et, en multipliant les visites, à avoir des informations sur la grotte par Conchita.

À l'occasion d'un congrès à Barcelone deux ans plus tard, Marcelino Sanz peut prendre la parole devant les spécialistes sur sa découverte et ses premières conclusions, mais on l'accuse de falsification. Le discrédit apporte la dissension dans la famille un temps du moins ; mais après que Conchita s'est rendue compte du double jeu de Monseigneur, elle renoue avec la confiance en son mari et lui confie sa conviction qu'il est incapable de fabriquer une découverte de toutes pièces.

Vingt ans après, en 1902, après les découvertes de plusieurs grottes aux peintures semblables en France, Émile Cartailhac vient présenter en personne ses excuses à Marcelino Sanz... mort en 1888.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'acteur Antonio Banderas, l'année de tournage du film.

Production[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]