Alpexpo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alpexpo
Alpexpo grenoble.JPG
portail d'entrée
Généralités
Adresse
Construction et ouverture
Construction
1967
Équipement
Statut patrimonial
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Grenoble
voir sur la carte de Grenoble
Red pog.svg

Alpexpo est un centre d'exposition et de congrès ouvert en 1968, situé avenue d'Innsbruck à Grenoble. Depuis 2003, l'édifice est labellisé « patrimoine du XXe siècle » de Grenoble.

Historique[modifier | modifier le code]

Achevé en décembre 1967 pour sa structure et début février 1968 pour ses finitions, ce palais des expositions a vu sa première utilisation dans la réception des visiteurs le 6 février 1968 lors des jeux olympiques d'hiver, grâce à sa proximité avec la gare olympique provisoire et avec le stade d'ouverture des jeux. L'immense hall reçoit des boutiques de luxe présentes durant toute la période olympique, ainsi que le studio délocalisé d'Europe 1 avec ses 72 personnes venant des studios parisiens et équipées de 24 tourne-disques[1]. Selon le quotidien local, le Dauphiné libéré du 20 février 1968, ce centre d'exposition a reçu entre 600 000 et 800 000 visiteurs pendant cette période olympique.

Dès le 24 mars 1968, Alpexpo prend le relais des expositions grenobloises organisées jusqu'alors dans les bâtiments du parc Paul-Mistral, en organisant son premier grand évènement, le XIe salon international des sports d'hiver. Le Secrétaire d'État à l'Économie et aux Finances Roland Nungesser inaugure ce salon qui dure 5 jours[2].

Le 26 février 2018, afin de célébrer le cinquantième anniversaire des Jeux olympiques de Grenoble, les athlètes français des Jeux olympiques d'hiver de 2018 à Pyeongchang reviennent fêter leurs résultats à Grenoble lors d'une réception à Alpexpo[3].

Descriptif[modifier | modifier le code]

À l'origine en 1968, le complexe s'étend sur 20 000 m2 et possède 7 000 m2 d'annexes. Dans le contexte du déroulement du premier symposium français de sculpture organisé à Grenoble en 1967, une œuvre d'art abstrait appelée le germinal est installée près de son entrée représentant globalement une sphère autour de laquelle gravitent divers objets. Elle a un poids de 2,5 tonnes d'acier inoxydable et a été réalisée par le sculpteur Claude Viseux. Le carrefour giratoire desservant l'entrée d'Alpexpo accueille en son centre le mat olympique utilisé lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 1968[4].

Parvis d'entrée d'Alpes-Congrès le long de l'avenue d'Innsbruck.

Le complexe actuel, après la construction en 1974 d'Alpes congrès et d'un autre agrandissement à la fin des années 1980, s'étend sur 44 957 m² pour sa partie expositions. Créé par les architectes Jean Prouvé et son fils Claude Prouvé, assistés de Serge Binotto et par les ingénieurs Léon Pétroff et Louis Fruitet, il dispose d'un espace restauration et d'un parking de plus de 4 000 places mais auquel peuvent venir s'ajouter les parkings du centre commercial Grand'Place à proximité. L'architecture est très moderne, tout en verre et en transparence. Alpexpo est à l'image du bâtiment qui l'abrite : un espace ouvert, dynamique et exemplaire par sa modularité. La hauteur minimale est de 7 mètres pouvant être portée à 8,5 mètres pour des zones de 36 m par 36 m entre 4 points d'appui[5].

Depuis 1996, le principal hall porte le nom de Jean Marandjian, en hommage à cet ancien directeur d'Alpexpo, mort prématurément à 53 ans. Plusieurs autres salles permettent d'accueillir des conférences, des congrès, des foires et salons dans un bâtiment distinct appelé Alpes-Congrès ou encore des spectacles grâce à une partie de l'agrandissement qui permet d'ouvrir en 1988 une salle spécialement dédiée à la musique, le Summum. Cependant, avant l'ouverture de cette salle, de nombreux groupes se sont produits dans les années 1970 et 1980 à Alpexpo comme a-ha, AC/DC, ZZ Top, The Cure, Scorpions, Iron Maiden, Status Quo ou Nightmare[6].

Foires et expositions[modifier | modifier le code]

Alpexpo Grenoble organise de nombreux salons et manifestations dont notamment la Foire de Grenoble, Artisa, Créativa, Naturissima, le salon de Printemps et Mountain Planet. En matière scientifique, Alpexpo accueille deux salons d'envergure avec Semicon Europa (2014 et 2016) organisé en alternance avec la ville de Dresde[7] et IoT Planet l'un des plus grands salons européens lié à l'internet des objets[8]. Depuis son quarantième anniversaire en 2014, le salon de l'aménagement en montagne a pris l'appelation de Mountain Planet. Ce salon accueille 750 exposants de 59 pays sur une superficie de 42 000 m2[9].

Lors de la Foire de Grenoble, téléGrenoble Isère y installe un plateau technique afin d'enregistrer au milieu du public certaines de ses émissions[10].

Alpexpo accueille parfois le concours de la PACES (première année commune aux études de santé) qui se déroule en deux parties, l'une a lieu en janvier et l'autre en mai. Le concours rassemble plus de 1 600 étudiants[11].

Accès[modifier | modifier le code]

Le centre est desservi par la ligne A du tramway et par les lignes de bus C3, 65 et 67. Par voie routière, Alpexpo est desservi par l'échangeur N°6 de la rocade sud de Grenoble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]