Alonso de Molina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Amérique précolombienne image illustrant le Mexique
Cet article est une ébauche concernant l’Amérique précolombienne et le Mexique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alonso de Molina, né en 1513[1] ou 1514[2],[3] en Estrémadure, Espagne et mort en 1579[1] ou 1585[2],[3] à Mexico, est un grammairien franciscain célèbre pour ses études du nahuatl, et en particulier son Vocabulario en lengua castellana y mexicana, publié en 1571[4], qui reste un des principaux dictionnaires de référence du nahuatl[5],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est arrivé en Nouvelle-Espagne très jeune[6]. Il a parlé couramment espagnol et nahuatl dès l'enfance[7].

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses ouvrages de linguistique nahuatl avaient pour objectif d'aider les missionnaires catholiques à évangéliser plus efficacement les indigènes nahuas[8].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Margarita Guadalupe Hidalgo, Mexican indigenous languages at the dawn of the twenty-first century, Berlin, Walter de Gruyter, , relié (ISBN 978-3-11-018597-3, LCCN 2005030052, lire en ligne), p. 39.
  2. a et b Hernández de León-Portilla 2007, p. 63.
  3. a et b Robert Stevenson, Music in Aztec & Inca Territory, University of California Press, (lire en ligne), p. 106.
  4. a et b James Lockhart, Nahuatl as written: lessons in older written Nahuatl, with copious examples and texts, Stanford, Stanford University Press, (ISBN 978-0-8047-4282-5, lire en ligne), p. 152.
  5. (en) Frances E. Karttunen, An analytical dictionary of Nahuatl, Norman, University of Oklahoma Press, (ISBN 978-0-8061-2421-6, LCCN 91050855, lire en ligne), xvii (Introduction).
  6. (es) Patricia Escandón, De la Iglesia indiana: Homenaje a Elsa Cecilia Frost, Mexico, UNAM, , 1e éd. (ISBN 978-970-32-4171-2, LCCN 2008442330, lire en ligne), p. 17.
  7. Hernández de León-Portilla 2007, p. 74.
  8. Hernández de León-Portilla 2007, p. 75.
  9. Hernández de León-Portilla 2007, p. 73.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Ascensión Hernández de León-Portilla, « El arte de la lengua mexicana y castellana de fray Alonso de Molina: morfología y composición », Estudios de Historia Novohispana, UNAM, no 39,‎ , p. 167-206 (lire en ligne).
  • (es) Ascensión Hernández de León-Portilla, « Fray Alonso de Molina y el proyecto indigenista de la orden seráfica », Estudios de Historia Novohispana, UNAM, no 36,‎ , p. 63-81 (lire en ligne).
  • (es) Pilar Máynez, « Las doctrinas de Molina y Sahagún: similitudes y diferencias », Estudios de Cultura Náhuatl, UNAM, no 33,‎ , p. 267-276 (lire en ligne).
  • (es) Pilar Máynez, « La incidencia de hispanismos en los ”confessionarios” mayor y menor de fray Alonso de Molina: un análisis contrastivo », Estudios de Cultura Náhuatl, UNAM, no 30,‎ , p. 275-284 (lire en ligne).
  • (es) Ascensión Hernández de León-Portilla, « Un prólogo en náhuatl suscrito por Bernardino de Sahagún y Alonso de Molina », Estudios de Historia Novohispana, UNAM, no 29,‎ , p. 199-208 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]