Aliénation (Marx)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le marxisme image illustrant la sociologie
Cet article est une ébauche concernant le marxisme et la sociologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dans les textes de Karl Marx, l'aliénation a des sens multiples et divers, qui évoluent en même temps que sa pensée. On peut cependant tenter une définition minimale, générale, du concept : le processus par lequel un sujet (un individu, un produit ou une relation sociale) se transforme en un autre, voire en quelque chose d'hostile à lui-même.

Historique[modifier | modifier le code]

Critiques de Hegel[modifier | modifier le code]

Dans la Critique du droit politique hégélien de 1843, plus précisément dans le commentaire des paragraphes 261 à 313 des Principes de la philosophie du droit, le terme « Entfremdung » intervient à quelques reprises à propos de la conception du rapport entre l'État et la société civile, rapport que Hegel dissout, selon Marx, dans une unité harmonieuse[1].

Dans la Critique de la philosophie du droit de Hegel de 1844, le terme « Selbstentfremdung » vient désigner le nouvel objet de la critique : les "formes profanes [unheiligen Gestalten] de la vie[2].

Sur la Question juive[modifier | modifier le code]

Manuscrits de 1844[modifier | modifier le code]

L'Idéologie allemande[modifier | modifier le code]

Manuscrits de 1857-58[modifier | modifier le code]

Le Capital[modifier | modifier le code]

Fonction critique[modifier | modifier le code]

L'aliénation dans la politique critique[modifier | modifier le code]

L'aliénation dans la critique anthropologique[modifier | modifier le code]

L'aliénation dans la critique de l'économie politique[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Dans l'École de Francfort[modifier | modifier le code]

Dans la sociologie empirique moderne[modifier | modifier le code]

La renaissance actuelle du concept[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. K. Marx, Zur Kritik der Hegelschen Rechtsphilosophie. Kritik des Hegelschen Staatsrechts in Karl Marx. Friedrich Engels. Werke, t. 1, Berlin/DDR, Dietz Verlag, 1976, p. 203-233.
  2. Cf. K. Marx, Zur Kritik der Hegelschen Rechtsphilosophie. Einleitung, ibid., p. 379.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]