Alexandre Abaza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abaza.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Alexandre Abaza
Alexandr Abaza.jpg

Le comte Abaza

Fonction
Finance minister of Imperial Russia
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Membre de

Le comte Alexandre Agueïevitch Abaza (en russe : Александр Агеевич Абаза), né le et décédé le à Nice (France), est un homme politique russe. Il fut ministre des Finances de l'Empire russe du 27 octobre 1880 au 6 mai 1881.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une vieille famille de boyards de Bessarabie (aujourd'hui en Moldavie), il est le fils d'Agueï Vassilievitch Abaza. Il épousa Alexandra Benardakïa (fille de Dimitri Gueorguevitch Benardaki et d'Anna Egorovna Kipourovna). Veuf, il épousa Ioulia Fedorovna Strubbé (cantatrice).

En 1860, Abaza possédait 1 696 serfs et était propriétaire de 17 300 hectares.

Alexandre Abaza fut l'un des conseillers le plus libéral d'Alexandre II. Sans succès, il exhorta l'empereur à transformer la monarchie impériale en une monarchie constitutionnelle.

Une fois nommé ministre des finances, Abaza eut pour ambition de développer le chemin de fer, grâce à l'apport financier. Il demanda également la suppression de l'impôt sur le sel.

Après l'assassinat d'Alexandre II (1er mars 1881), le comte Abaza soutint le projet de réforme concernant l'élaboration d'une constitution en Russie. Poussé à la démission, il se retira des affaires politiques le 6 mai 1881. Sa fille Prascovie Alexandrovna était l'épouse du prince Léon Ouroussov, futur ambassadeur de la Russie impériale à Paris et à Vienne.

Son ancien hôtel particulier d'Odessa abrite aujourd'hui le musée d'art occidental et oriental de la ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]