Ilia Kovaltchouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kovaltchouk.
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Ilia Valerievitch Kovaltchouk — en russe Илья Валерьевич Ковальчук et en anglais : Ilya Kovalchuk –, né le à Kalinine, actuelle Tver, en Union soviétique, est un joueur professionnel de hockey sur glace russe. Il évolue au poste d'ailier[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels en Russie[modifier | modifier le code]

Kovaltchouk joue sa première saison professionnelle en 1999-2000 avec son club formateur, le HK Spartak Moscou, en Vyschaïa Liga, le deuxième échelon russe. En 49 parties, le joueur de 16 ans réalise 17 points, dont 12 buts. À l'issue de la saison, il est appelé par l'équipe de Russie pour jouer le championnat du monde des moins de 18 ans. Durant ce tournoi où Kovaltchouk réalise 5 points en 6 parties, son équipe s'incline en finale face à la Finlande et repart avec la médaille d'argent.

Il est repêché par les Screaming Eagles du Cap-Breton de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en 10e position lors de la repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey. Il préfère finalement rester avec le Spartak Moscou pour la saison 2000-2001 plutôt que de rejoindre les Screaming Eagles[2].

Pour sa deuxième saison, il obtient un plus grand rôle avec le Spartak et est un joueurs clés de l'équipe durant la saison en amassant 46 points, dont 28 buts, en 40 parties. Il se démarque également lors de la phase finale en marquant 14 buts en 12 parties et aide le Spartak à être promu en Superliga, le championnat élite du pays, pour la prochaine saison[3]. Sur la scène internationale, il a pris part au championnat du monde junior, qui se solde par un septième place, puis le championnat du monde des moins de 18 ans. Pour cette édition, il se démarque grandement en étant le meilleur marqueur du tournoi avec 15 points, dont 11 buts, et mène la Russie à la médaille d'or après avoir vaincu la Suisse en finale[4].

Thrashers d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Kovaltchouk avec les Thrashers en février 2006.

Il est sélectionné au premier rang par les Thrashers d'Atlanta lors du repêchage d'entrée dans la LNH 2001. Il est le premier joueur russe à être choisi en premier lors d'un repêchage de la LNH[5].

Il fait ses débuts dans la LNH avec les Thrashers lors du premier match de la saison 2001-2002. Il marque son premier but le 6 octobre, à son deuxième match, contre les Bruins de Boston face au gardien de but Byron Dafoe[6]. Il est mis en avant en février 2002 en participant au 52e Match des étoiles de la ligue dans le match des recrues ; il est la sensation de la rencontre en inscrivant 7 points, dont 6 buts[7]. Le 10 mars contre les Islanders de New York, il subit toutefois une blessure à l'épaule qui met fin à sa saison[8]. Il termine la saison avec 29 buts et 22 assistances pour 51 points, le tout en 65 parties, et est le deuxième pointeur des Thrashers derrière Dany Heatley, une autre recrue de l'équipe, qui compte 67 points. Les deux joueurs d’Atlanta sont également les deux meilleurs pointeurs-recrues de la ligue cette saison[9]. Avec Kristian Huselius des Panthers de la Floride, ils sont tous les trois en concurrence pour le trophée Calder de la meilleure recrue de la saison[10] qui est finalement remporté par Heatley alors que Kovaltchouk est deuxième[11]. Les deux joueurs sont également sélectionnés dans l’équipes des recrues de la saison. Cependant, l’équipe ne compte que 19 victoires et manque les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

La saison suivante, il marque le premier tour du chapeau de sa carrière le 6 décembre face aux Capitals de Washington[12]. En 81 parties cette saison, il compte 38 buts et 67 points, et termine au troisième rang des pointeurs de l'équipe derrière Heatley et son compatriote Viatcheslav Kozlov.

Il monte d'un cran lors de la saison 2003-2004 en étant le meilleur buteur, passeur et pointeur de l'équipe lors de la saison avec 41 buts, 46 assistances et 87 points. Durant la saison, il prend part au 54e Match des étoiles et compte un but. Il est le deuxième meilleur pointeur de la ligue derrière Martin Saint-Louis du Lightning de Tampa Bay, qui compte sept points de plus, mais les 41 buts de Kovaltchouk le place au premier rang à ce chapitre avec deux autres joueurs, Rick Nash des Blue Jackets de Columbus et Jarome Iginla des Flames de Calgary, et ils remportent à trois le trophée Maurice Richard du meilleur buteur de la saison régulière. Le Russe est sélectionné dans la seconde équipe d’étoiles de la LNH en fin de saison.

Durant la saison 2004-2005, annulée à cause d'un lock-out, il retourne en Russie et rejoint les rangs du Ak Bars Kazan en Superliga. Avec 41 points, il est le deuxième pointeur de l'équipe derrière Alekseï Morozov qui en compte 5 de plus. Son équipe se qualifie aux séries éliminatoires, mais perdent au premier tour face au Lokomotiv Iaroslavl[13].

La LNH reprend ses activités lors de la saison 2005-2006, mais Kovaltchouk manque le début de la saison à cause d'une dispute contractuelle et joue dans la Superliga avec le Khimik Moskovskaïa Oblast en attendant une nouvelle entente. Les deux parties s'entendent finalement le 8 octobre sur un contrat de 5 ans pour 32 millions de dollars[14]. Avec 52 buts et 98 points, il est le meilleur buteur et pointeur des Thrashers. Au niveau de la ligue, il est au troisième rang des buteurs derrière Jonathan Cheechoo et Jaromír Jágr, et figure dans le top 10 des pointeurs de la ligue en étant huitième[15].

Sa production offensive diminue lors de la saison suivante ; il inscrit 42 buts et 34 assistances pour 76 points et est le troisième pointeur de l'équipe derrière Marián Hossa et Viatcheslav Kozlov. Malgré tout, les Thrashers terminent au premier rang de leur division et participe aux séries éliminatoires pour la première fois de leur histoire. Ils sont toutefois balayés en quatre parties par les Rangers de New York au premier tour. Kovaltchouk a compté un but et une assistance durant ces séries.

En 2007-2008, il dépasse une nouvelle fois la barre des 50 buts en terminant la saison avec 52 et termine au deuxième rang de la ligue derrière son compatriote Aleksandr Ovetchkine qui en compte 65[16]. Il prend part à son deuxième Match des étoiles, qui a lieu à Atlanta.

Le 11 janvier 2009, il est nommé capitaine des Thrashers, poste laissé vacant pendant la première moitié de la saison suite au départ de Bobby Holík durant l'été 2008[17]. Malgré les insuccès des Thrashers, il figure une fois de plus parmi les meneurs de la ligue, en étant quatrième en termes de buts (43) et sixième sur les points (91)[18].

Devils du New Jersey[modifier | modifier le code]

Kovaltchouk avec les Devils en juin 2012, lors de la finale de la Coupe Stanley.

Alors qu'il entame la dernière année de son contrat, Kovaltchouk et les Thrashers n'arrivent pas à s'entendre sur un nouveau contrat. L'équipe lui a soumis une offre de 12 ans pour 101 millions de dollars, ainsi que 7 ans pour 70 millions de dollars, qui ont été refusés par Kovaltchouk[19]. Les Thrashers ne voulant pas risquer de le perdre sur le marché des agents libres, il est échangé le aux Devils du New Jersey avec Anssi Salmela et un choix de deuxième tour au repêchage de 2010 en retour de Johnny Oduya, Niclas Bergfors, Patrice Cormier ainsi que des choix de premier et deuxième tours pour 2010. Il quitte les Thrashers en tant que meilleur buteur, passeur et pointeur de l'histoire de l'équipe[20].

Le lendemain de l'échange, il fait ses débuts avec les Devils face aux Maple Leafs de Toronto et réalise deux assistances dans la victoire de son équipe[21]. Avec sa nouvelle équipe, il réalise 27 points en autant de parties. Il termine la saison avec un cumul de 41 buts et 44 assistnaces pour 85 points avec les Thrashers et les Devils. Les Devils sont qualifiés avec la première place de leur division, mais sont éliminées en cinq parties par les Flyers de Philadelphie. Kovaltchouk est le meilleur pointeur des Devils durant ces séries avec 6 points.

Devenu agent libre le 1er juillet 2010, il choisit de rester avec les Devils le 19 juillet en signant un contrat de 102 millions de dollars d'une durée de 17 ans et il s'agit ainsi du plus long contrat de l'histoire de la LNH. Cependant le lendemain de cette signature, la LNH rejete cette entente, car elle contourne les règlements de la ligue sur le plafond salarial[22].

Plus d'un mois et demi après avoir tenté de faire valider un premier projet de contrat, la LNH et l'Association des joueurs de la LNH ont conclu le 4 septembre une entente verbale menant à l'approbation d'un contrat de 100 millions de dollars pour 15 ans pour Kovaltchouk[23]. Les Devils reçoivent toutefois des sanctions dues au contrat initial accordé à Kovaltchouk : ils reçoivent une amende de trois millions de dollars, perdent un choix de troisième tour pour le repêchage de 2011 et un choix de premier tour dans une des quatre prochaines années. Finalement, le 6 mars 2014, la LNH réduit les sanctions contre les Devils en diminuant de moitié leur amende et en leur donnant le 30e choix au repêchage plutôt que de leur priver un choix de premier tour[24].

Le , il annonce son retrait de la Ligue nationale de hockey[25].

Après cinq saisons passées dans la KHL, il déclare son désir de revenir dans la LNH. Le 23 juin 2018, il s'entend pour trois ans avec les Kings de Los Angeles[26].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Kovaltchouk lors des Jeux olympiques de 2010.

Kovaltchouk a régulièrement représenté la Russie lors des tournois internationaux tels les championnats du monde, les coupes du monde ou encore les Jeux olympiques d'hiver. Il a notamment, lors de la finale du championnat du monde 2008 opposant la Russie au Canada, marqué le but égalisateur à quelques minutes de la fin du temps réglementaire avant de donner la victoire en prolongation à son pays lors d'une supériorité numérique.

De 2002 à 2018, a disputé 5 Jeux olympiques (2002, 2006, 2010, 2014 et 2018) et 10 championnats du monde (2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2013 et 2015), remportant deux titres mondiaux, en 2008 et 2009, et un titre olympique (2018).

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[27],[28]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1999-2000 HK Spartak Moscou Vyschaïa Liga 49 12 5 17 75 - - - - -
1999-2000 HK Spartak Moscou-2 Pervaïa Liga 2 2 1 3 14 - - - - -
2000-2001 HK Spartak Moscou Vyschaïa Liga 40 28 18 46 78 12 14 4 18 38
2001-2002 Thrashers d'Atlanta LNH 65 29 22 51 28 - - - - -
2002-2003 Thrashers d'Atlanta LNH 81 38 29 67 57 - - - - -
2003-2004 Thrashers d'Atlanta LNH 81 41 46 87 63 - - - - -
2004-2005 Ak Bars Kazan Superliga 53 19 22 41 70 4 0 1 1 0
2005-2006 Khimik Moskovskaïa Oblast Superliga 11 8 5 13 24 - - - - -
2005-2006 Thrashers d'Atlanta LNH 78 52 46 98 68 - - - - -
2006-2007 Thrashers d'Atlanta LNH 82 42 34 76 66 4 1 1 2 19
2007-2008 Thrashers d'Atlanta LNH 79 52 35 87 52 - - - - -
2008-2009 Thrashers d'Atlanta LNH 79 43 48 91 50 - - - - -
2009-2010 Thrashers d'Atlanta LNH 49 31 27 58 45 - - - - -
2009-2010 Devils du New Jersey LNH 27 10 17 27 8 5 2 4 6 6
2010-2011 Devils du New Jersey LNH 81 31 29 60 28 - - - - -
2011-2012 Devils du New Jersey LNH 77 37 46 83 33 23 8 11 19 6
2012-2013 SKA Saint-Pétersbourg KHL 36 18 24 42 12 - - - - -
2012-2013 Devils du New Jersey LNH 37 11 20 31 18 - - - - -
2013-2014 SKA Saint-Pétersbourg KHL 45 16 24 40 38 10 3 2 5 31
2014-2015 SKA Saint-Pétersbourg KHL 54 25 30 55 69 22 8 11 19 12
2015-2016 SKA Saint-Pétersbourg KHL 50 16 33 49 24 4 0 0 0 2
2016-2017 SKA Saint-Pétersbourg KHL 60 32 46 78 47 18 6 3 9 35
2017-2018 SKA Saint-Pétersbourg KHL 53 31 32 63 26 15 6 4 10 12
Totaux LNH 816 417 399 816 516 32 11 16 27 31

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Équipe Évènement PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2000 Drapeau : Russie Russie U18 Championnat du monde -18 ans 6 2 3 5 6 +6 Médaille d'argent Médaille d'argent
2001 Drapeau : Russie Russie U20 Championnat du monde junior 7 4 2 6 37 0 7e place
2001 Drapeau : Russie Russie U18 Championnat du monde -18 ans 6 11 4 15 26 +12 Médaille d'or Médaille d'or
2002 Drapeau : Russie Russie Jeux olympiques d'hiver 6 1 2 3 14 -1 Médaille de bronze Médaille de bronze
2003 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 7 4 0 4 6 +2 7e place
2004 Drapeau : Russie Russie Coupe du monde 4 1 0 1 4 -4 Défaite en quart de finale
2004 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 6 3 1 4 6 0 10e place
2005 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 9 3 3 6 4 0 Médaille de bronze Médaille de bronze
2006 Drapeau : Russie Russie Jeux olympiques d'hiver 8 4 1 5 31 +3 4e place
2007 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 9 2 5 7 10 +4 Médaille de bronze Médaille de bronze
2008 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 8 2 6 8 52 -1 Médaille d'or Médaille d'or
2009 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 9 5 9 14 4 +8 Médaille d'or Médaille d'or
2010 Drapeau : Russie Russie Jeux olympiques d'hiver 4 1 2 3 0 +1 6e place
2010 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 9 2 10 12 2 +8 Médaille d'argent Médaille d'argent
2011 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 9 3 5 8 6 -1 4e place
2013 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 8 8 5 13 29 +5 6e place
2014 Drapeau : Russie Russie Jeux olympiques d'hiver 5 3 0 3 2 +3 5e place
2015 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 10 2 3 5 2 0 Médaille d'argent Médaille d'argent
2018 Drapeau : Athlètes olympiques de Russie OAR Jeux olympiques d'hiver 6 5 2 7 4 +5 Médaille d'or Médaille d'or

Honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Championnat du monde[modifier | modifier le code]

  • 2010 : termine meilleur pointeur, meilleur passeur.

Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Ligue continentale de hockey[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ilia Kovaltchouk - Statistiques », sur www.nhl.com
  2. (en) « NHL DRAFT 2001: Ilja Kovalchuk’s Draft Manual », sur www.hockeysfuture.com, (consulté le 26 juin 2018).
  3. « Championnat de Russie 2000/01 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 juin 2018).
  4. « Championnats du monde 2001 des moins de 18 ans », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 juin 2018).
  5. (en) « Ilya Kovalchuk, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net
  6. (en) « Saturday, October 6, 2001 - Atlanta Thrashers 3 @ Boston Bruins 4 », sur www.flyershistory.com (consulté le 26 juin 2018).
  7. (en) Kevin Allen, « Fedorov, Kovalchuk are night’s brightest stars », sur USA today, (consulté le 21 mai 2011).
  8. (en) « Ilya Kovalchuk's career highlights », sur www.nhl.com, (consulté le 26 juin 2018).
  9. (en) « http://www.nhl.com/stats/player?reportType=season&seasonFrom=20012002&seasonTo=20012002&gameType=2&experience=1&filter=gamesPlayed,gte,1&sort=points,goals,assists », sur www.nhl.com (consulté le 26 juin 2018).
  10. (en) « Two Thrashers nominated for Rookie of the Year », sur www.accessnorthga.com, (consulté le 21 mai 2011).
  11. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- 2001-02 Calder Memorial Trophy Winner », sur Legends of Hockey (consulté le 21 mai 2011).
  12. « Saison régulière résumé de match(s) - 2002-2003 », sur www.nhl.com (consulté le 26 juin 2018).
  13. « Championnat de Russie 2004/05 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 juin 2018).
  14. « Contrat de cinq ans pour Kovalchuk », sur www.rds.ca, (consulté le 26 juin 2018).
  15. (en) « NHL 2005-06 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 26 juin 2018).
  16. (en) « NHL 2007-08 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 26 juin 2018).
  17. (en) « Thrashers name Kovalchuk captain », sur www.cbc.ca, (consulté le 26 juin 2018).
  18. (en) « NHL 2008-09 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 26 juin 2018).
  19. (en) « Wharnsby: Kovalchuk wanted out of Atlanta », sur www.cbc.ca, (consulté le 27 juin 2018).
  20. (en) « Kovalchuk traded to Devils », sur www.nhl.com, (consulté le 27 juin 2018).
  21. (en) « Kovalchuk has two assists in debut as Devils rally late to beat Leafs », sur www.cbssports.com, (consulté le 27 juin 2018).
  22. (en) La LNH refuse l'offre de 17 saisons des Devils, article sur www.nhl.com.
  23. « Affaire classée: 100M$ pour Kovalchuk », sur www.rds.ca, (consulté le 27 juin 2018).
  24. (en) « Affaire Kovalchuk: les sanctions contre les Devils réduites », sur www.lapresse.ca, (consulté le 27 juin 2018).
  25. (en)Ilia Kovaltchouk annonce son retrait de la LNH, article sur http://www.nhl.com.
  26. (en) « LA Kings Agree to Terms with Ilya Kovalchuk on 3-Year Contract », sur www.nhl.com (consulté le 23 juin 2018).
  27. (en) « Ilya Kovalchuk », sur Eliteprospects.com
  28. (en) « Ilya Kovalchuk hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.