Alberto Entrerríos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Alberto Entrerrios)
Aller à : navigation, rechercher
Alberto Entrerrios
Alberto Entrerrios en 2008
Alberto Entrerrios en 2008
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (40 ans)
Lieu Gijón
Taille 1,94 m (6 4)
Poste Entraîneur adjoint
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Handball Club de Nantes
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
 ?-1997 Drapeau : Espagne Grupo Astur BM
1997-1998 Drapeau : Espagne CB Naranco Oviedo
1998-2001 Drapeau : Espagne Ademar León
2001-2002 Drapeau : Espagne FC Barcelone
2002-2012 Drapeau : Espagne BM Ciudad Real
2012-2016 Drapeau : France HBC Nantes 78 (285)[1]
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
1997-2013 Drapeau : Espagne Espagne 240 (726)
Équipes entraînées
Année(s) Équipe Stat
2016- Drapeau : France HBC Nantes (adjoint)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Alberto Entrerríos Rodríguez, né le à Gijón, est un ancien joueur international espagnol de handball. Il est le frère du handballeur international Raúl Entrerríos.

Il est notamment double champion du monde (2005 et 2013), triple vainqueur de la Ligue des champions et sextuple champion d'Espagne. En 2012, il a rejoint le Handball Club de Nantes comme joueur puis en est devenu entraîneur adjoint de Thierry Anti en 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alberto Entrerríos commence le handball au CB Naranco Oviedo. En 1998, il signe son premier contrat professionnel avec Ademar León, club avec lequel il remporte la Coupe des Coupes en 1999 et le championnat d'Espagne en 2001. De plus, il est deux années de suite élu meilleur joueur espagnol du championnat d'Espagne, en 2000 et 2001[2]. À l'intersaison suivante, il rejoint pour une saison le FC Barcelone où il remporte la Coupe ASOBAL 2002 et est élu une nouvelle fois meilleur joueur espagnol du championnat[3]. De 2002 à 2012, il passe les neuf saisons suivantes au BM Ciudad Real avec à la clé 5 nouveaux titres de champion d'Espagne (2004, 2007, 2008, 2009 et 2010), 5 Coupes ASOBAL (2004, 2005, 2006, 2007 et 2008), 3 coupes du Roi (2003, 2008 et 2012) et 4 supercoupes d'Espagne (2005, 2008, 2011 et 2012). Sur la scène européenne, il remporte à trois reprises la Ligue des champions (2006, 2008 et 2009, étant finaliste en 2001, 2005 et 2012), une Coupe des Coupes en 2003 et 3 SuperCoupes d'Europe (2006, 2007, 2009). À l'été 2012, il signe un contrat de 3 ans avec le club français du HBC Nantes[4],[5] dont il devient capitaine[6].

À la fin de la saison 2015-16, lors d'une conférence de presse le 1er juin 2016, il annonce mettre un terme à sa carrière de joueur à 39 ans. Lisant une lettre d'adieu émouvante, il explique « Le handball m’a donné tant de bonnes choses toute ma vie que maintenant je ne me sens plus capable de me fixer de nouveaux objectifs en tant que joueur, et évidemment, un sportif sans objectif ne peut pas être compétitif »[7]. Le 27 juillet 2016, le club du HBC Nantes annonce qu'il devient le nouvel entraîneur adjoint[8] de Thierry Anti succédant à Gregory Cojean, qui s'occupera du centre de formation.

En équipe nationale espagnole, il est sélectionné pour la première fois à 20 ans le 17 juin 1997[9]. Un de ses meilleurs souvenirs en équipe nationale restera la médaille de bronze au Mondial 2011 en Suède, « pour raisons personnelles » avoue-t-il, sa maman étant décédée quelques jours plus tôt[10]. Même s’il regrette de ne pas avoir disputé les Jeux olympiques 2012 à Londres, Alberto Entrerrios peut regarder son parcours avec la Roja avec fierté : champion du Monde en 2005 et en 2013, médaillé de bronze aux Jeux olympiques 2008 et vice-champion d’Europe en 2006. À l'issue du second titre de champion du monde remporté en Espagne où il est élu meilleur arrière gauche[11], il met fin à sa carrière internationale après plus de 15 années sous le maillot de la Roja[10]. Il compte alors 240 sélections et 726 buts marqués, soit le 5e joueur le plus capé et le 3e meilleur buteur de l'histoire de la sélection espagnole[9].

Son frère cadet, Raúl Entrerríos est également un handballeur professionnel, actuellement au FC Barcelone.

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale d'Espagne[modifier | modifier le code]

Alberto Entrerríos à l'Euro 2010 essayant d'échapper aux danois Jørgensen (à gauche) et Nielsen, sous les yeux d'Aguinagalde.
Jeux olympiques

Alberto Entrerríos a participé aux Jeux olympiques à deux reprises[12] :

Championnat du monde
Championnat d'Europe

En clubs[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche joueur à la LNH » (consulté le 28 juillet 2016)
  2. a et b « Classement des meilleurs joueurs de la Liga 2000-01 », sur Handzone.net, (consulté le 16 novembre 2014)
  3. a et b « Jack : Meilleur étranger de la Liga 2002 », sur handzone.net, (consulté le 16 novembre 2014)
  4. « Alberto Entrerrios au H pour 3 ans », sur Site officiel du HBC Nantes, (consulté le 28 janvier 2013)
  5. « Alberto Entrerrios, 4e du filon ibérique nantais », sur handzone.net, (consulté le 28 janvier 2013)
  6. « Alberto Entrerrios, nouveau capitaine du HBC Nantes », sur hand-planet.com, (consulté le 28 janvier 2013)
  7. « HBC Nantes: La lettre d'au revoir très émouvante d'Alberto Entrerrios », (consulté le 28 juillet 2016)
  8. « Alberto Entrerrios devient l’entraîneur adjoint du HBC NANTES », (consulté le 28 juillet)
  9. a, b et c (es) « Alberto Entrerríos, un Hispano de leyenda », sur Site officiel de la fédération royale espagnole de handball, (consulté le 16 septembre 2013)
  10. a et b « Alberto Entrerrios tire sa révérence », sur handnews.fr, (consulté le 28 janvier 2013)
  11. a et b (en)« All Star Team of the World Championship 2013 », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 28 janvier 2013)
  12. (en) « Profil olympique d'Alberto Entrerrios », sur sports-reference.com/ (consulté le 16 septembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]