Albert Ier d'Anhalt-Zerbst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Albert Ier
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Entre le et le Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Catherine Birgersdotter de Bjelbo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Albert Ier d'Anhalt-Zerbst († entre le 17 aout 1316 et le 2 mars 1317) est un prince allemand de la maison d'Ascanie et le second souverain de la principauté d'Anhalt-Zerbst de 1298 jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Ier est le fils ainé du Prince Siegfried Ier, et de son épouse Catherine Birgersdotter, fille du régent Birger Jarl et sœur des rois Valdemar et Magnus III de Suède. En 1290, après que son père le prince Siegfried ait abdiqué pour devenir un moine précheur Albert Ier règne sur les domaines de paternels d'Anhalt qui comprennent les cités de Dessau et de Köthen. En 1295, le Prince Albert est le premier membre de la maison d'Ascanie qui réside dans le château de Köthen.

Il participe en 1291 au siège du château de Herlingsberg mené contre le duc Welf Henri Ier Brunswick-Grubenhagen. Conjointement avec l'abbé Conrad de Nienburg et son cousin le prince Bernard II d'Anhalt-Bernbourg, Albert Ier proscrit en 1293 l'usage du sorabe comme langue de cour dans ses domaines. Il obtient ensuite comme fief une partie de Zerbst toujours contrôlé par la lignée Ascanienne des Margrave de Brandebourg.L'acquisition complète en est réalisé en 1307.

Après le meurtre du roi des Romains Albert Ier de Habsbourg en 1308, son beau-frère le margrave Valdemar de Brandebourg l'incite à se porter candidat à l'élection de son successeur mais il n'obtient pas le titre convoité qui est accordé à Henri de Luxembourg.

Unions et postérité[modifier | modifier le code]

Albert épouse en premières noces avec dispense pontificale 28 février 1289; Liutgarde (née vers 1251 - † après 28 février 1289), fille du comte Gérard Ier Holstein-Itzehoe, et veuve du duc Jean de Brunswick-Lunebourg. Ils ont deux fils[1]:

  • Siegfried II († vers 1307/1316), chanoine à Coswig.
  • Henri († avant 2 mars 1317), également chanoine à Coswig.

En 1300, Albert se marie une seconde fois avec Agnès († 4 juin 1330), fille du margrave Conrad de Brandebourg qui par son père est une arrière arrière petite-fille de margrave Othon Ier, frère ainé du comte Bernard Ier d'Anhalt, son propre arrière grand-père. Ils ont cinq (ou sept) enfants :

  • Albert II († 17 juillet 1362).
  • Agnès († 1352), épouse avant le 2 septembre 1324 avec Ulrich II, Comte de Lindow-Ruppin.
  • Valdemar Ier († 7 janvier 1368).
  • Judith, épouse avant. 1337 Albert Ier comte de Regenstein.
  • Mathilde († vers 1342), épouse en 1339 le Prince Bernard III d'Anhalt-Bernbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Albrecht I. (Anhalt) » (voir la liste des auteurs).
  1. parfois attribués à la seconde épouse

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]