Alain Bettagno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alain Bettagno
Image illustrative de l’article Alain Bettagno
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (52 ans)
Liège
Taille 1,88 m (6 2)
Poste Milieu de terrain, Entraîneur
Parcours junior
Années Club
?-?Drapeau : Belgique RFC Sérésien
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
?-1988Drapeau : Belgique RFC Sérésien039 (13)
1988-1989Drapeau : Belgique FC Bruges011 0(1)
1989-1996Drapeau : Belgique Standard de Liège146 (33)
1996-1997Drapeau : Autriche FC Linz012 0(1)
1997-1999Drapeau : France FC Gueugnon046 (10)
1999-2000Drapeau : Belgique La Louvière013 0(1)
2000-2001Drapeau : Belgique RFC Liège016 0(5)
2001-2002Drapeau : Belgique RCS Verviétois021 0(9)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1988Drapeau : Belgique Belgique espoirs001 0(0)
1992-1995Drapeau : Belgique Belgique002 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008-2011Drapeau : Belgique RFC Seraing
2011-2014Drapeau : Belgique Aywaille FC
2014-2016Drapeau : Belgique RFC Liège
2016-2017Drapeau : Belgique R. FCB Sprimont
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 24 janvier 2021

Alain Bettagno, né le à Liège, est un joueur de football belge, devenu entraîneur après avoir arrêté sa carrière.

Carrière[modifier | modifier le code]

Alain Bettagno fait ses débuts dans l'équipe première du RFC Seraing au milieu des années 1980, alors que le club évolue en deuxième division. Il devient rapidement un des joueurs les plus importants de l'équipe, et en 1988, il signe un contrat de trois ans au FC Bruges[1].

Arrivé à 19 ans dans une équipe qui venait de remporter le titre de champion de Belgique, Bettagno n'a pas beaucoup d'occasions pour jouer, l'entraîneur Henk Houwaart lui préférant le plus souvent Yves Audoor. Néanmoins, il entre à 10 minutes de la fin d'un match du premier tour de la Coupe des Champions 1989 contre Brøndby IF, et quelques instants plus tard il inscrit le but de la qualification. Malheureusement pour lui, sa saison est écourtée par une grave blessure au genou. Placé sur une voie de garage, il décide de quitter la Venise du Nord. Le Standard de Liège offre une somme importante pour faire venir le jeune joueur, et le transfert est rapidement conclu[2].

Alain Bettagno arrive au Standard toujours convalescent, mais le club place beaucoup d'espoir en lui, et compte sur l'entraîneur Georg Kessler pour faciliter son éclosion au plus haut niveau. Sur le flanc droit, il forme un duo redoutable avec Régis Genaux, mais il est également souvent blessé, ce qui lui vaut une réputation de joueur fragile. Après être passé deux saisons tout près du titre, il est blessé pour la finale de la Coupe de Belgique 1993, remportée par le Standard.

Le , il est appelé pour la première fois en équipe nationale par Paul Van Himst pour un match de qualifications pour l'Euro 96. Il joue une seconde fois le lors du match amical contre l'Allemagne, organisé pour le centenaire de la Fédération belge.

En 1996, le Standard absorbe Seraing, le premier club de Bettagno, et de nombreux joueurs viennent grossir le noyau. Au même moment, certains cadres de l'équipe, comme Marc Wilmots ou Philippe Léonard, quittent le club pour l'étranger. Alain Bettagno imite ses désormais ex-coéquipiers, et signe au FC Linz, en Autriche.

Après une saison en demi-teinte durant laquelle il joue peu, Alain Bettagno quitte le club, et signe au FC Gueugnon, club de Ligue 2 en France. Lors de sa première saison, il est plus souvent remplaçant, mais la saison suivante, il devient incontournable au milieu du terrain. Il inscrit 10 buts pour le club français, qui ne parvient néanmoins pas à revenir en Ligue 1.

En 1999, il décide de revenir en Belgique, et signe à La Louvière, en Division 2. Le club retrouve la première division grâce à une victoire lors du tour final, mais Bettagno préfère rester en D2, et quitte le club pour le RFC Liège. Après Seraing et le Standard, il joue donc dans un troisième club de la Cité Ardente. Il est souvent blessé, mais il apporte son expérience aux jeunes joueurs de l'équipe, dont par exemple Luigi Pieroni. En juillet 2001, il rejoint le Royal Cercle Sportif Verviétois, en Promotion. Un an plus tard, il met un terme à sa carrière de joueur professionnel, et décide de se reconvertir comme entraîneur[3].

Le mercredi , il participe à l'émission | titre = Les Z'amours sur | chaîne = France 2, animé par | présentateur = Bruno Guillon

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

(nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé « Alain Bettagno » (voir la liste des auteurs).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]