Refuge Gonella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Refuge Gonella
Illustration du refuge.
Le refuge Gonella en 2011
Altitude 3 071 m
Massif Massif du Mont-Blanc (Alpes)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région à statut spécial Vallée d'Aoste
Inauguration 1925
Propriétaire Club alpin italien, section de Turin
Période d'ouverture toute l'année
Capacité été : 24 couchages
hiver : 8 couchages
Coordonnées géographiques 45° 49′ 11″ nord, 6° 49′ 56″ est

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Refuge Gonella

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Refuge Gonella
Refuge de montagne

Le refuge Gonella, en italien Rifugio Francesco Gonella, est un refuge du versant italien du massif du Mont-Blanc, sur la commune de Courmayeur. Il est situé à 3 071 mètres d'altitude, à la base des aiguilles Grises, et au-dessus du glacier du Dôme. Il s'atteint en 4 h 30 depuis Combal à l'extrémité de la route du val Vény, en remontant le glacier du Miage.

C'est le point de départ pour la voie normale italienne du mont Blanc, par la route des aiguilles Grises, qui rejoint l'arête entre l'aiguille de Bionnassay et le dôme du Goûter au piton des Italiens. Cet itinéraire fut emprunté pour la première fois le 1er août 1890 par Giovanni Bonin, Luigi Graselli et Achille Ratti (le futur pape Pie XI) avec les guides Joseph Gadin et Alexis Proment, à la descente, après être monté par l'éperon de la Tournette.

Une première cabane de bois, appelée cabane du Dôme, fut construite en août 1891. Un premier refuge est construit en 1925, baptisé en l'honneur de Francesco Gonella (1856-1933), président de la section de Turin du Club alpin italien. Ce refuge devint refuge d'hiver quand lui est accolé en 1962 une construction plus grande. De 2007 à 2011, le refuge de 1962 est détruit et remplacé par une construction moderne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Rémy Arruyer, Pierre Macia et Bruno Valcke, Vers les refuges du massif du Mont-Blanc, Rando Editions,

Liens externes[modifier | modifier le code]