Ageratum conyzoides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ageratum conyzoides est une plante de la famille des Asteraceae et du genre Ageratum.

Description[modifier | modifier le code]

Aspect général[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une herbe annuelle, très odorante, à tige dressée mollement pubescente.

Feuilles[modifier | modifier le code]

Les feuilles sont souples, douces au toucher, opposées, ovales.

Fleurs[modifier | modifier le code]

L'espèce présente une cyme de capitules terminaux avec des fleurs mauve pâle, bleutées ou blanches comportant trois rangées de bractées oblongues, acuminées avec trois nervures bien marquées.

Fruits[modifier | modifier le code]

Les fruits sont des petits akènes devenant noirs à maturité, pubescents ou glabrescents.

Usages[modifier | modifier le code]

Au Gabon, cette plante est utilisée pour aider la cicatrisation des plaies, réduire les douleurs des femmes enceintes, les symptômes de la blennorragie, les rhumatismes et la fièvre[1].

A Madagascar, où elle est surnommée "brède des jeunes filles", elle est utilisée comme plante antitussive[2].

En Nouvelle-Calédonie, Ageratum conyzoides est surnommé "arnica kanak" et est utilisé en compresses pour soulager les entorses, les contusions et les plaies. Son huile essentielle est utilisée comme nématicide et antilarve.

Caractère envahissant[modifier | modifier le code]

L'espèce est envahissante en Australie tropicale, dans l’Océan Indien et en Océanie (en particulier en Nouvelle-Calédonie). On peut la rencontrer sur le bord des chemins, dans les friches et dans certains pâturages[3],[4]. Les herbivores ne la mangent pas[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lolke J. Van der Veen, Sébastien Bodinga-bwa-Bodinga, Dictionnaire geviya-français, Peeters Publishers, , 569 p. (lire en ligne), p. 215
  2. M. Debray, « Médecine et pharmacopée traditionnelles à Madagascar », Etudes médicales,‎ (lire en ligne)
  3. Vanessa Hequet, Mickaël Le Corre, Frédéric Rigault, Vincent Blanfort, LES ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES DE NOUVELLE-CALÉDONIE, IRD, Institut de Recherche pour le Développement, , 87 p. (lire en ligne), p. 17
  4. « Ageratum conyzoides L. - ASTERACEAE - Dicotylédone », sur http://idao.cirad.fr (consulté le 16 février 2019)
  5. Bernard Suprin, Mille et une plantes en Nouvelle-Calédonie, Nouméa, Editions Photosynthèse, , 382 p. (ISBN 9782952731638), p. 300

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :