Affaire Ernest Rodrigues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’affaire Ernest Rodrigues, appelée dans un premier temps « affaire Monique Case », également appelée « affaire du Bois Bleu » de par le lieu où le crime a été perpétré (entre Germigny-l'Exempt, Grossouvre et La Chapelle-Hugon) est une affaire criminelle française.

Découverte du crime[modifier | modifier le code]

Le 4 novembre 1965, au lieu-dit le "Bois Bleu" dans le Cher, Georges Segretin, chef de bureau à la Société générale est retrouvé carbonisé dans sa 2CV[1].

L'enquête et les soupçons contre Monique Case[modifier | modifier le code]

L’enquête s’oriente rapidement sur Monique Case, commerçante avec son époux à La Guerche-sur-l'Aubois. Des rumeurs circulent sur sa vie « dissolue ». Très vite la trop élégante et trop sociable dame est accusée du meurtre avec la complicité d'un gendarme chargé de l’enquête, Jules Barrault. Les médias locaux, nationaux et bientôt internationaux s’emparent de l’histoire et la surnomment « Monique la diabolique ». Les enquêteurs, persuadés d’avoir trouvé la coupable idéale, s’acharnent. À Paris le meurtre de Ben Barka fait des remous. Le crime de La Guerche pourrait alors servir de dérivatif. Certains journaux remettent pourtant en doute la culpabilité de Monique Case qui risque la guillotine.

Contre-enquête, découverte du véritable assassin[modifier | modifier le code]

Monique Case est inculpée, mais elle ne va rester que 43 jours en prison. En effet, la contre-enquête d’une juge intègre, Mme Chouvelon, va établir son innocence[2]. Le véritable assassin, Ernest Rodrigues est arrêté un an après les faits et sera condamné aux travaux forcés à perpétuité[3],[4].

L'affaire a été jugée révélatrice de la société française des années 1960, où la suspecte a été jugée coupable plus sur sa prétendue immoralité (d'autant que son adultère avec le gendarme n'a jamais été établi) que sur de réelles preuves[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Lemonier, Tour de France insolite du Crime, City Edition, 3 septembre 2014 - 288 pages
  2. Gérard Boursier, L'affaire du Bois bleu, Noir délire, 15 novembre 2006, 177 pages, (ISBN 978-2913936287)
  3. archives INA
  4. Denis Langlois, « Les Dossiers noirs de la police française ».
  5. Claire Sécail, Le crime à l'écran: Le fait divers criminel à la télévision française (1950-2010) Nouveau Monde éditions

Émission radiophonique[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]