Abraj Al Bait Towers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abraj Al Bait Towers
Kaba - panoramio (2).jpg
Histoire
Architecte
Dar Al-Handasah
Construction
Ouverture
Usage
Mixte
Architecture
Style
Hauteur de lʼantenne
601 mètres
Hauteur du dernier étage
558,7 mètres
Hauteur
601 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Étages
120
Administration
Contracteur
Localisation
Situation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Arabie saoudite
voir sur la carte d’Arabie saoudite
Red pog.svg

L'Abraj Al Bait Towers est un complexe formé de sept gratte-ciels situé à La Mecque (Arabie saoudite), dont les travaux ont été achevés en 2012[1]. Al Bait signifie « La Maison ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Abraj Al Bait Tower vue par la Mecque
Abraj Al Bait Tower

L'ensemble a été construit à l'emplacement de la forteresse d'Ajyad, un ancien fort de l'époque ottomane datant du XVIIIe siècle, qui a été rasé sur ordre du gouvernement saoudien deux ans avant le début des travaux, en 2002. En outre, la colline sur laquelle cette fortification était bâtie, la montagne de Bulbul, a également été rasée.

L'architecte était la société libanaise Dar Al-Handasah et le coût du projet s'estima à 1,6 milliard de dollars.

La plus haute de ces tours, la Makkah Clock Royal Tower mesure 601 mètres de haut, ce qui en fait (en 2016) la quatrième plus haute construction au monde après la Burj Khalifa de Dubaï (829 mètres), la Tokyo Skytree (634 mètres) de Tokyo et la tour Shanghai (632 mètres). L'édifice, qui abrite un hôtel, a ouvert ses portes en 2010.

Cet hôtel est surmonté d’une horloge six fois plus grande que celle de Big Ben, à Londres : d’une quarantaine de mètres de diamètre, l’horloge serait visible jusqu’à 17 km à la ronde, de nuit, et jusqu'à 11 à 12 km à la ronde le jour[2].

Des personnalités tels que le journaliste Mahmoud Sabbagh ou Irfan al-Alawi, le fondateur de Islamic Heritage Research Foundation, déplorent la destruction du patrimoine culturel et la « manhattanisation » (du nom du célèbre quartier de New York) de la ville en décalage total avec l'esprit de spiritualité du lieu. « On ne peut s'empêcher d'être attristé par la vue d'une Kaaba si petite au milieu de ces géants de verre et d'acier », a regretté la romancière saoudienne Raja Alem[3].

Généralités[modifier | modifier le code]

L'ensemble formé par l'Abraj Al Bait Towers est composé de plusieurs tours :

  • Makkah Clock Royal Tower ou Hotel Tower, 601 m
  • Hajar, 260 m
  • ZamZam, 260 m
  • Qiblah, 240 m
  • Sarah, 240 m
  • Marwah, 240 m
  • Safa, 240 m

L'ensemble peut accueillir environ 100 000 personnes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :