Abies beshanzuensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abies beshanzuensis (en chinois 百山祖冷杉 Baishanzu lengshan, littéralement « pin du Baishanzu ») est une espèce de sapins (genre Abies), endémique des monts Baishanzu dans la province du Zhejiang en République populaire de Chine.

Abies beshanzuensis se rencontre dans les forêts mixtes à atmosphère humide en Chine du Sud, à une altitude comprise entre 1 400 et 1 800 m d'altitude, dans une aire restreinte au nord-est de Qingyuan.

Abies beshanzuensis a été étudié et décrite pour la première fois en 1976 par le botaniste chinois M.H.Wu. En 2012, il subsiste cinq individus adultes à l'état sauvage[1] situés dans la réserve nationale naturelle de Baishanzu. L'Union internationale pour la conservation de la nature la considère ainsi comme une « espèce en danger critique d'extinction » (CR) et l'a intégrée à une liste des 100 espèces les plus menacées au monde en septembre 2012.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Abies beshanzuensis a été considérée comme synonyme de Abies delavayi puis considérée comme une espèce distincte tant du point de vue géographique que morphologique, notamment vis-à-vis d'Abies firma, Abies fabri, Abies kawakamii et Abies homolepis. Parmi ces espèces différentes, Abies beshanzuensis s'approcherait toutefois de Abies firma au sein de la section Momi et sous-section Firmae :

Description[modifier | modifier le code]

Port et tronc[modifier | modifier le code]

Abies beshanzuensis se présente sous la forme d'un arbre de 15 m à 30 de haut dont le port à l'âge adulte est celui du pin parasol avec ses branches horizontales. Toutefois aucun spécimen à l'état sauvage ne dépassait les 15 mètres de hauteur en 1988[2].

Le tronc droit et long peut mesurer jusqu'à 60 cm de diamètre bien qu'aucune spécimen ne possédait un tronc au diamètre supérieur à 25 cm en 1988[2]. L'écorce du tronc est lisse et grise sur les individus juvéniles, écailleuse fissurée plus sombre (gris-noir), dès l'âge de 3 ou 4 ans.

Feuilles et fruits[modifier | modifier le code]

Les feuilles sont droites et mesurent de 2.5 à 3,5 mm de largeur pour 10 à 40 mm de longueur. D'une couleur vert foncé et luisant sur le dessus, plus pâle sur le dessous, elles sont disposées en spirale, ne présentent aucun stomate[note 1] mais possèdent deux bandes de 10 à 12 lignes stomatales de couleur argentée. La pointe de la chaque feuille, ou apex, est échancrée.

Les cônes mâles issus d'un bourgeon latéral composés de microsporophylle rouges et situés dans l'aisselle de la feuille[note 2], sont de couleur jaune, mesurent de 20 à 25 mm et comportent des microsporophylles rouges.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La pollinisation a lieu en mai et la maturité des graines d'octobre à novembre.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Carte de répartition de Abies beshanzuensis en République populaire de Chine

Distribution[modifier | modifier le code]

L'espèce est endémique des monts Baishanzu (百山祖 en chinois), au sud-ouest de la province du Zhejiang en République populaire de Chine.

Habitat[modifier | modifier le code]

L'espèce se développe en climat maritime aux étés chauds et des hivers frais et humides avec des précipitions avoisinant les 1 250 mm[2]. Il partage son habitat avec des arbres latifoliés (Castanopsis, chênes, érables, Fagus lucida, Magnolia cylindrica et Lithocarpus hancei) et conifères (dont Cryptomeria japonica, Tsuga chinensis, Cephalotaxus sinensis et Taxus sumatrana).

Abies beshanzuensis et l'Homme[modifier | modifier le code]

Menaces[modifier | modifier le code]

Abies beshanzuensis est considérée comme en danger critique d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)[3] et est considérée comme l'une des cent espèces les plus menacées dans le rapport Worthless or Priceless[note 3] présenté le par la Commission de sauvegarde des espèces (CSE) de l'UICN et la Société zoologique de Londres (ZSL) au cours du congrès mondial de la nature de l’UICN qui a eu lieu en Corée à Jéju.

L'espèce est menacée d'extinction en raison du nombre restreint d'individus recensés à l'état sauvage, cinq en 2012[3], obérant durablement la régénération naturelle de l'espèce. Le déclin de l'espèce est principalement du à l'accroissement des surfaces agricoles et aux feux de forêt[3].

Selon les sources le nombre d'individus à l'état sauvage a peu fluctué depuis sa découverte : 7 spécimens à sa découverte en 1963[2],[4] dont trois sont morts une fois transportés au jardin botanique de Pékin[2], 3 en 1988[2],[4] et 5 en 2012 selon l'UICN[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le stomate et un petit orifice de l'épiderme végétal qui permet les échanges gazeux entre la plante et l'air ambiant
  2. l'intérieur de l'angle aigu formé par la feuille sur la tige
  3. Sans prix ou sans valeur, en français

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jonathan E M Baillie et Ellen R Butcher, Priceless or Worthless?, Zoological Society of London, (ISBN 978-0-900881-67-1, lire en ligne)
  2. a, b, c, d, e et f (en) « Abies beshanzuensis », sur The Gymnosperm Databae (consulté le 1er octobre 2012)
  3. a, b, c et d (en) « Abies beshanzuensis », sur The IUCN Red List of Threatened Species(tm) (consulté le 1er octobre 2012)
  4. a et b « Abies beshanzuensis », sur http://jeanlouis.helardot.free.fr (consulté le 1er octobre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :