Abbas Ier Hilmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbas Ier le Grand et Abbas.
Abbas Ier
عباس حلمي الأول
Portrait officiel (Musée de la présidence, Le Caire).
Portrait officiel (Musée de la présidence, Le Caire).
Titre
Wālī d’Égypte et du Soudan

(5 ans 8 mois et 3 jours)
Prédécesseur Ibrahim Pacha
Successeur Mohamed Saïd Pacha
Biographie
Dynastie Dynastie de Méhémet Ali
Date de naissance
Date de décès (à 41 ans)
Lieu de décès Banha, Égypte ottomane
Empire ottoman
Père Toussoun Pacha

Abbas Ier Hilmi
Monarques d’Égypte

Abbas Ier Hilmi (en arabe : عباس حلمي الأول), né le 1er juillet 1813 à Djeddah, et mort le à Banha, près du Caire, fut gouverneur (al-wālī) d'Égypte et du Soudan de 1848 à 1854.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Toussoun Pacha, il était le petit-fils de Méhémet Ali, le fondateur de l'Égypte moderne.

Dans sa jeunesse, il a combattu en Syrie sous les ordres d'Ibrahim Pacha, son oncle (ou supposé oncle). Grâce aux Britanniques, il lui succède en novembre 1848, devenant ainsi gouverneur de l'Égypte. Puis à la mort de Méhémet Ali, qui avait été déposé à cause de son état mental, en août 1849, il hérite du titre de pacha.

Farouche opposant aux réformes modernistes de ses prédécesseurs, il expulsa les conseillers européens, supprima les monopoles commerciaux, ferma les usines et les écoles, et ramena l'armée égyptienne à une armée modeste de 9 000 hommes. Il se rapprocha également de l'Empire ottoman. Son armée participa, aux côtés des forces ottomanes, à la guerre de Crimée.

Il était généralement vu comme un homme sombre, réactionnaire et taciturne, sortant rarement de son palais.

Wilhelm Griesinger, bien qu'Européen, a pourtant été son médecin pendant son séjour en Égypte en 1850.

Il fut assassiné en 1854 par deux de ses esclaves, et c'est son oncle, Saïd Pacha qui lui succéda.

Liens externes[modifier | modifier le code]