Abattage des poussins et des canetons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Machine utilisée pour broyer les poussins.

L'abattage des poussins et des canetons est le processus de mise à mort des nouveau-nés des volailles domestiques (poules et canards, principalement) lorsqu'ils ne présentent pas d'intérêt dans les processus d'élevage avicole. Il est présent dans les élevages de volailles pondeuses pour la production d’œufs ainsi que dans les élevages de palmipèdes à foie gras. Il est utilisé dans tous les systèmes d'élevage, qu'ils soient en bâtiment (en cage ou au sol) ou en plein air.

En élevage de pondeuses, les poussins mâles sont considérés comme inutiles d'une part parce qu'ils ne pondent pas d'œufs, et d'autre part parce que seuls les reproducteurs des élevages de sélection et des élevages de multiplication sont nécessaires pour fertiliser les œufs. Les poussins mâles produits pas les élevages de multiplication sont donc généralement abattus peu après leur éclosion et leur sexage. La plupart des méthodes d'abattage se font sans anesthésie ou étourdissement. Elles incluent la dislocation cervicale, l'asphyxie par le dioxyde de carbone et le broyage mécanique[1].

En élevage de canards à foie gras, les canetons femelles seraient parfois abattus, car leur foie serait moins bien conformé et moins lourd[2]. Ainsi, seuls les canards mâles sont utilisés dans l'indication géographique protégée (IGP) « Canard à foie gras du Sud-Ouest (Chalosse, Gascogne, Gers, Landes, Périgord, Quercy) »[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Avant le développement de l'élevage moderne, dans lequel les productions de poulets de chair et de poules pondeuses sont menées dans des filières séparées, la plupart des mâles de poule domestique étaient abattus pour leur viande, tandis que les femelles étaient utilisées pour la production d'œufs.

En conséquence, dans la filière de production d’œufs, les poussins mâles sont abattus dès que possible après l'éclosion et le sexage, afin qu'ils n'induisent pas de charges pour l'éleveur (nourriture, logement...). Des techniques spéciales de sexage ont été développées pour déterminer avec précision le sexe des poussins le plus tôt possible. En Inde, par exemple, cet abattage concerne plus de 180 millions de poussins mâles par an[4].

Les canetons sont également abattus dans la production de foie gras. Après l'éclosion, les canetons sont sexés. Les mâles prenant plus de poids que les femelles, celles-ci sont abattues, parfois dans un broyeur industriel. Jusqu'à 40 millions de jeunes femelles canards peuvent être abattues de cette manière chaque année. Les femelles juvéniles qui ne sont abattues sont utilisées dans la nourriture pour carnivores domestiques, les engrais et l'industrie pharmaceutique[5].

Méthodes[modifier | modifier le code]

Plusieurs méthodes sont utilisées pour l'abattage des poussins :

  • Broyage : les poussins sont placés dans un grand broyeur haut-débit[1],
  • Dislocation cervicale : le cou est brisé,
  • Électrocution : un courant électrique passe à travers le corps du poussin,
  • Asphyxie : les poussins sont placés dans des sacs en plastique,
  • Gazage : le dioxyde de carbone est utilisé pour induire la perte de conscience et la mort[1].

Méthodes recommandées aux États-Unis[modifier | modifier le code]

L'American Veterinary Medical Association recommande en 2013 les méthodes de dislocation cervicale, de broyage et d'asphyxie par le dioxyde de carbone comme étant les meilleures options[6]. Le conseil exécutif 2005-2006 de cette association a proposé un changement de politique, qui a été recommandée par le comité sur le bien-être des animaux. Elle stipule que « les poussins, dindonneaux, et œufs piqués (pour lesquels le poussins n'a pas réussi à sortir de l'œuf au cours de l'éclosion) indésirables doivent être tués par une méthode humaine acceptable, comme l'utilisation d'un broyeur entraînant une mort instantanée. Étouffer les poussins indésirables dans des sacs ou des conteneurs n'est pas acceptable. Ceux-ci doivent être tués avant leur élimination »[7].

Devenir des carcasses[modifier | modifier le code]

Controverse[modifier | modifier le code]

Les défenseurs des droits des animaux et du bien-être animal soutiennent que les pratiques d'abattage des poussins en vigueur ne sont pas éthiques[8].

Alternatives[modifier | modifier le code]

Un porte-parole d'Unilever a affirmé : « nous nous sommes engagés à fournir des fonds et des expertises pour la recherche et l'introduction de méthodes alternatives telles que le sexage in ovo. Cette nouvelle technologie offre la possibilité de détruire les œufs mâles avant l'éclosion ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]