XXXe siècle av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -3000)
Aller à : navigation, rechercher

IVe millénaire av. J.-C. | IIIe millénaire av. J.-C. | {{IIe millénaire av. J.-C.}

X}

../.. | XXXIIe siècle av. J.-C. | XXXIe siècle av. J.-C. | XXXe siècle av. J.-C. | XXIXe siècle av. J.-C. | XXVIIIe siècle av. J.-C. | ../..


Le XXXe siècle av. J.-C. couvre la période allant de l'an -2999 à l'an -2900 inclus.

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Maximum thermique de la période sub-boréale attesté par les dépôts sous-marins à Bogota, en Colombie, suivi d’une rapide et définitive (jusqu’à nos jours) détérioration climatique (IIIe et surtout IIe millénaires) jusqu’à la période subatlantique (1000 av. J.-C.).
  • Villages permanents sur la côte du Pérou (Las Haldas).
  • Le site de Tichitt, en Mauritanie est un ensemble de villages fortifiés et construits en pierres sèches où l’on a retrouvé une énorme quantité de matériel qui servait à concasser le grain.
  • Site de Iwo Elérou (ou Iwo Eleru, au Nigeria) : outil de pierre (grès) sans doute destiné à être attaché sur un manche pour faire une houe ; hache de pierre (sillimanite), peut-être utilisée pour des défrichements ; couteaux-faucilles de lames de calcédoine fixés sur un manche par des ligatures ou du mastic.
  • Vers 3000 av. J.-C. : Premières migrations du littoral du Sud de la Chine vers Taïwan de populations considérées comme les ancêtres des Austronésiens.
  • 3000-2000 av. J.-C. : Civilisation de Longshan dans le Shandong, le Henan et le Shaanxi, en Chine. C'est une culture sédentaire, relativement avancée, dotée d’un haut degré d’organisation et d’une habileté technique importante (taille du jade, travail des métaux, céramique faite au tour). Établissements fortifiés à Longshan. Enceintes de terre pilée. Des différences plus marquées apparaissent dans les sépultures de l’est de la Chine, signe de la naissance d’une hiérarchisation sociale.
  • 3000-2500 av. J.-C. : Apogée des cultures chalcolithiques du Baloutchistan et de la vallée de l’Indus ; artisanat de qualité, progrès de l’agriculture, intensification des échanges. Poteries grises à décor noir animal, végétal ou géométrique du style de Faiz Muhammad, dans le Baloutchistan et la vallée de l’Indus. Un vaste ensemble culturel est constitué par l’Indus, le Baloutchistan, le Sistan, l’Afghanistan et le Turkestan méridional. L’augmentation des échanges se traduit par la présence de sceaux-cachets en terre cuite, en pierre, en os et en métal. À Mehrgarh, les figurines deviennent de plus en plus réalistes. La diversité des bijoux et des coiffures semble indiquer l’existence d’une société raffinée.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

La dame de Warka ou dame d’Uruk.
  • 3000-2900 av. J.-C. : Premières maisons urbaines à Byblos. Liens avec l'Égypte.
  • 3000-2800 av. J.-C. : Périodes de Uruk III et de Ninive V en Mésopotamie.
    • Éclosion de l’art : statue de « la dame d’Uruk », peut-être le visage d’une statue cultuelle composite, première manifestation de la grande statuaire (vers 3000 av. J.-C.). Vase d’Uruk, avec ses registres superposés traités en bas-relief. « Exaltation de l’épi », sceau-cylindre en calcaire.
  • Premiers habitants de la Palestine, appelée pays de Canaan. Les Cananéens commencent à se sédentariser et à fonder des villes, avec en particulier Jérusalem. Des textes d'exécration égyptiens mentionnent la cité sous le nom de Rushulimum dès le XIXe siècle av. J.-C.
  • Les Amorrites, peuple sémitique, s’installent en Haute Syrie (Amourrou), puis s’infiltrent en Mésopotamie.
  • Développement de la ville d’Ebla (Mardikh II) en Syrie après une importante lacune stratigraphique.

Europe[modifier | modifier le code]

  • Première vague de migrations indo-européennes en Scandinavie. Peuplement sédentaire en Suède.
  • Migration carienne à Chypre, qui assure à l’île un développement économique florissant (agriculture et exploitation des gisements de cuivre de Troodos).
  • Première destruction de Troie.
  • Établissements fortifiés le long de l’embouchure du Tage, en Espagne, associés à des tombes élaborées qui distinguent nettement les classes sociales.
  • 3000-2500 av. J.-C. : Apparition au nord de l’Europe d’allées couvertes et d’hypogées dont l’architecture se répand sur la façade atlantique. Ces mégalithes sont moins ostentatoires et accueillent parfois plusieurs centaines de défunts.

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

  • Utilisation des calebasses comme récipients et comme flotteurs pour les filets au Pérou.
  • Premières poteries connues en Amérique du Sud, découvertes sur les sites de Valdivia en Équateur et de Puerto Hormiga, au nord de la côte colombienne.
  • Tesson de céramique découvert dans l’amas coquillier du site de Mina, à l’embouchure de l’Amazone, au Brésil.
  • Roues retrouvées en Suisse, en Hollande et au Danemark.
  • Métallurgie du cuivre en Méditerranée occidentale (mines locales découvertes dans le sud-est de l’Espagne par des prospecteurs venus de Méditerranée orientale).
  • Travail du cuivre à Dongxiang (Chine).
  • En Chine, début probable de l'utilisation du soc en agriculture (région de Hangzhou).
  • Les peuples de Ceylan utilisent la cinnamone.
  • Dans l'île de Timor (Indonésie actuelle), début de l'introduction de la céramique et de la domestication du porc, témoignage de la transition des communautés vers la sédentarisation, autour des terres agricoles où sont cultivés des tubercules, des céréales, des ignames et du riz.
  • En Corée, introduction tardive du blé dans l'agriculture, en provenance de Chine.
  • Utilisation du bronze en Thaïlande (site de Ban Chiang). Céramique primitive de Ban Chiang noire incisée (3000-1000 av. J.-C.).

Égypte[modifier | modifier le code]

Statue de Khasekhemoui.
  • Statues de schiste de Khasekhemoui provenant de Hiérakonpolis (56 cm).
  • Premiers essais de revêtement de pierre de taille dans le caveau (ou le cénotaphe) de Khasekhemoui à Abydos.
  • Dans le premier quart du IIIe millénaire, sur le modèle des inscriptions royales, l’aire de l’écrit s’étend à l’attestation de la propriété funéraire des individus.
  • La vigne est déjà abondante.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • En Anatolie, début de l'utilisation de la laine des ovins.
  • Les Sumériens utilisent la girofle des Moluques.
  • Première mention du vin à Sumer.
  • Palais en pisé d’Uruk.
  • Premiers temples assyriens édifiés à Assur et à Ninive.
  • Céramique de Suse.
  • Augmentation notable des objets en métal retrouvés en fouille, particulièrement dans les tombes, au début du IIIe millénaire au Proche orient : ce ne sont plus seulement des parures mais aussi des armes et des outils. Usage du bronze à l’étain (Iran, Mésopotamie, Syrie du Nord et Cilicie) et du bronze à l’arsenic (Caucase, Anatolie orientale, Mésopotamie méridionale et Palestine) à la fin du IVe et au début du IIIe millénaire. Sumer est placé au croisement des routes des deux techniques. À la fin du IIIe millénaire, le bronze à l’étain d’Iran dominera le bronze arsenical.
  • Découvertes sporadiques de perles en fritte au début du IIIe millénaire en Mésopotamie. C’est un produit d’aspect un peu gréseux, dont on peut varier les couleurs, obtenu par un tout début de vitrification. Cette production indique que l’on commence à savoir conduire un feu au-delà de la simple déshydratation de terre. Les objets en fritte se multiplieront pendant la fin du Bronze Ancien et au cours du Bronze Moyen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :