(48) Doris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
(48) Doris
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2453600.5)
Basé sur ? observations couvrant ?, U = ?
Demi-grand axe (a) 465,123×106 km
(3,109 ua)
Aphélie (Q) 499,967×106 km
(3,342 ua)
Périhélie (q) 430,280×106 km
(2,876 ua)
Excentricité (e) 0,075
Période de révolution (Prév) 2 002,415 j
(5,482 a)
Vitesse orbitale moyenne 16,87 km/s
Inclinaison (i) 6,555°
Nœud ascendant (Ω) 183,756°
Argument du périhélie (ω) 257,874°
Anomalie moyenne (M0) 246,053°
Catégorie Astéroïde de la ceinture principale
Caractéristiques physiques
Dimensions 221,8 km [1]
Masse (m) 1,14×1019 kg
Masse volumique (ρ) ~2000 kg/m3
Gravité équatoriale à la surface (g) 0,0620 m/s2
Vitesse de libération 0,1173 km/s
Période de rotation (Prot) 0,4954 j
(11,890 h)
Classification spectrale CG
Magnitude absolue (M) 6,9
Albédo (A) 0,062 [1]
Température (T) ~159 K
Découverte
Découvreur Hermann Goldschmidt
Date
Désignation 1948 FE

(48) Doris est un des plus grands astéroïdes de la ceinture principale, découvert par Hermann Goldschmidt le depuis son balcon à Paris.

Il est nommé d'après Doris, l'océanide de la mythologie grecque.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Afin de nommer ce nouvel objet céleste, Jacques Babinet de l'Académie des Sciences créa une courte liste et demanda au géologue Élie de Beaumont de faire son choix. De Beaumont sélectionna la nymphe aquatique Doris, océanide de la mythologie grecque. Puisque Doris fut découvert la même nuit que (49) Pales, De Beaumont suggéra de nommer les 2 objets "Les deux Jumelles"[2].

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

L'occultation du 19 mars 1981 suggéra un diamètre de 219±25 km[3]. Les observations d'une occultation qui eut lieu le 14 octobre 1999, en utilisant quatre cordes bien positionnées, mit en évidence le caractère elliptique et les dimensions (278×142 km) de l'objet. Elles confirmèrent également l'extrème irrégularité de ses formes[4].

Conjonction[modifier | modifier le code]

Doris passera à moins de 0.019 UA (Unité Astronomique) de Pallas en juin 2132[5].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

(48) Doris est un des lieux ou l'action se passe dans le jeu de science-fiction Federation 2.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b IRAS
  2. Lutz D. Schmadel, Dictionary of Minor Planet Names, p.19.
  3. Ludek Vasta et Jan Manek, « Observed Minor Planet Occultation Events », Asteroidal Occultations (Czech Astronomical Society),‎ (consulté le 7 décembre 2008)
  4. « Occultation of HIP 29126 by (48) Doris - 2001 November 28 », Royal Astronomical Society of New Zealand (consulté le 30 novembre 2008)
  5. « JPL Close-Approach Data: 48 Doris » (consulté le 23 février 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]