Éveil confusionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’éveil confusionnel est un trouble du sommeil, il fait partie des parasomnies.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

C'est un trouble très fréquent chez le jeune enfant, il pourrait concerner 15 % des enfants. Moins fréquent chez l'adulte, il toucherait entre 3 et 4 % de la population générale. Il n'existe pas de différence de fréquence du trouble selon le sexe.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Aspects cliniques[modifier | modifier le code]

L'éveil confusionnel consiste en un épisode d'état confusionnel, survenant pendant ou après le réveil depuis le sommeil lent profond. Ces épisodes pouvant se répéter plusieurs fois par nuit. Ils surviennent le plus souvent durant les premières heures du sommeil, et au sortir d'une sieste. L'éveil confusionnel est très souvent induit par un réveil provoqué.

Le sujet est désorienté dans le temps et dans l'espace, il est ralenti sur le plan psychomoteur (lenteur des idées, difficultés de parole, difficultés de compréhension...). Il peut formuler des propos incohérents, parfois en rapport avec une activité mentale onirique. Son comportement peut être inapproprié, incohérent, voire violent. Il existe toujours une amnésie complète ou quasi complète de l'épisode.

Un éveil confusionnel dure généralement de 5 à 15 minutes, chez l'enfant il peut durer près d'une heure.

Examens complémentaires[modifier | modifier le code]

Ils ne sont le plus souvent pas nécessaires, le trouble étant bénin et disparaissant le plus souvent à l'adolescence. La polysomnographie révèle des éléments typiques des parasomnies par trouble de l'éveil en sommeil lent profond, à savoir un éveil brutal depuis le stade 3 ou 4 de sommeil (sommeil lent profond), avec une activité delta intense et une hypersynchronie.

Formes cliniques[modifier | modifier le code]

Ivresse du sommeil[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Syndrome d'Elpénor.

Une forme d'éveil confusionnel, survenant le matin au réveil, est appelée ivresse du sommeil. Elle est caractérisée par une très grande difficulté, voire impossibilité de se lever le matin. Cet état peut présenter des caractéristiques semblables à celles de l'éveil confusionnel (amnésie, agressivité...) L'ivresse du sommeil est une manifestation fréquente retrouvée dans l'hypersomnie idiopathique et parfois dans la narcolepsie.

Sexsomnie[modifier | modifier le code]

Dans la sexsomnie, qui est une parasomnie actuellement non reconnue par l'ICSD-2, on retrouve un état confusionnel associé à des comportements sexuels parfois violents (masturbation, vocalisations sexuelles, assaut du partenaire...)

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Il se pose avec les autres parasomnies du sommeil lent profond : somnambulisme, terreur nocturne, avec les troubles du comportement en sommeil paradoxal, et d'autres parasomnies telles que le trouble dissociatif lié au sommeil, le trouble du comportement alimentaire lié au sommeil.

Traitement[modifier | modifier le code]

Il n'est le plus souvent pas nécessaire. Cependant lorsque les épisodes sont très fréquents, qu'ils mettent en danger le sujet ou ses proches ou qu'il constitue une véritable contrainte chez le sujet, on peut recourir aux benzodiazépines au coucher, voire aux traitements antidépresseurs.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Y. Dauvilliers, M. Billiard, Les Troubles du sommeil, Masson
  • hypersomnies.fr, Informations sur le sommeil, ses troubles et en particulier l'hypersomnie idiopathique.