Somniloquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La somniloquie est un trouble faisant partie des parasomnies, c’est le fait de parler en dormant, plus ou moins fortement, allant de simples mots à de longues phrases plus ou moins compréhensibles.

La somniloquie n’est pas vraiment considérée comme une maladie, dans la mesure où elle engendre peu de souffrance ou de gêne du dormeur et de son voisin de lit, en dehors d’un possible dérangement sonore et de la divulgation de secrets. C’est pourquoi la somniloquie reste un phénomène mystérieux et très peu étudié par les scientifiques bien qu’elle présente un intérêt scientifique certain.

Epidémiologie[modifier | modifier le code]

Elle est relativement fréquente puisque selon une étude menée par l’Unité Pathologies du sommeil à l’Hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris, 71 % des hommes et 75 % des femmes affirment avoir déjà parlé dans leur sommeil.

En revanche seule 1,5 % de la population adulte serait quotidiennement somniloque.

L'existence de somniloquies concerne souvent plusieurs membres d'une même famille.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Aspects cliniques[modifier | modifier le code]

C’est une forme de "somnambulisme vocal", apparaissant plusieurs fois par nuit durant les phases de sommeil "lent" et "paradoxal"[1]. Ce phénomène n'atteint pas la conscience, ce sont des manifestations automatiques.Ce langage nocturne peut se composer de chuchotements, marmonnements, rires, pleurs, cris et paroles intelligibles Le langage nocturne semble présenter les mêmes caractéristiques que le langage éveillé. De plus, chez les patients somniloques, le geste accompagne souvent la parole.

Le mécanisme de survenue consiste en un réveil momentané au cours du sommeil : il n'y a pas de conscience de cet événement ni de mémorisation.

 Examens complémentaires[modifier | modifier le code]

La somniloquie peut se manifester seule mais s’associe souvent à certains troubles du sommeil comme le somnambulisme ou le trouble du comportement en sommeil paradoxal (TCSP), maladie qui se caractérise par une extériorisation des rêves.

Les patients souffrant de TCSP ont plus tendance à rire, à marmonner ou à remuer les lèvres sans émettre de sons. A contrario les somnambules présentent eux plus de chuchotements, de mots ou de phrases répétés, mais aussi un langage ordurier et des mouvements associés au langage. Cependant, contrairement au somnambulisme, la somniloquie n'altère généralement pas la qualité du sommeil dans la mesure où elle ne réveille pas le dormeur.

Facteurs favorisant ce trouble [modifier | modifier le code]

Il existe également des facteurs favorisant la survenue de ce type d'événements :

-         la fatigue et la privation de sommeil

-         le stress

-         la fièvre

-         une activité musculaire trop tardive dans la journée

-         la prise d'alcool ou de tout autre substance psychoactive.

Traitement[modifier | modifier le code]

La somniloquie n'est pas considérée comme une maladie : il s'agit d'un trouble bénin. Par conséquent, elle ne nécessite pas de traitement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]