Travail posté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le travail posté (appelé aussi travail en équipes ou travail en rotation) est la forme d'organisation du travail où des équipes se relaient au même poste les unes après les autres[1]. Une forme fréquente de travail posté est l'organisation en 2 x 8 heures, en 3 × 8 heures, ou selon d'autres formules plus intensives encore (équipes du samedi, voire du dimanche). Ces formules intensives correspondent à des modes de production qui travaillent en continu, c'est-à-dire où l'arrêt des équipements n'est pas souhaité pour des raisons

  • techniques : le coût de l'arrêt est élevé ou l’arrêt oblige à des opérations lourdes ou malaisées ;
  • économiques : le volume de production recherché est maximal pour dégager un prix de revient de fabrication minimal.
  • liées au marché : une forte demande temporaire réclame un accroissement de volume sans que celui-ci soit suffisant pour justifier l'achat d'une machine supplémentaire ou le recours à la sous-traitance extérieure .

Enjeu[modifier | modifier le code]

L'intérêt du travail posté est de baisser le prix de revient de l'unité produite dans la mesure où une même capacité instantanée de production est en mesure de produire plus longtemps. La diminution des temps de non-production fait que pour un niveau sensiblement identique de coûts fixes (les coûts fixes par définition sont censés ne pas varier en fonction du volume produit), la production peut augmenter par palier dans la mesure où l'équipement concerné peut fonctionner sur une durée plus longue voire en continu.

Conséquence importante : Plus l'équipement se révèle être coûteux du point de vue des coûts fixes, plus le recours au travail posté parait intéressant du fait de l'allongement de la durée d'utilisation d'un équipement (en abrégé DUE)[2].

Mode d'organisation[modifier | modifier le code]

Travail par équipe sur la semaine normale[modifier | modifier le code]

Au lieu de travailler 8 heures par jour, l'organisation est mise en place pour que l'équipement fonctionne du lundi matin au vendredi soir :

  • pendant 16 heures (soit deux équipes successives de 8h chacune)
  • pendant 24 heures (soit trois équipes successives de 8h chacune)

Travail en continu sur la semaine totale[modifier | modifier le code]

L'équipement fonctionne de manière continue sans arrêt durant le week-end. Pour ce faire, le dispositif de «quatrième équipe» est mis en place pour couvrir le samedi et le dimanche. L'une des formules employées est d'instaurer deux groupes de travailleurs œuvrant chacune 12 heures de suite, seulement le samedi et le dimanche et ce, compte tenu de la durée du travail et en compensation des heures faites le week-end, pour une rémunération en général équivalente à celle des autres équipes.

Conséquences biologiques et sociales[modifier | modifier le code]

Si certains travailleurs supportent sans problème le travail à pause, la plupart peuvent rencontrer, après quelques mois ou quelques années de travail de nuit, divers désagréments biologiques, problèmes de sommeil, problèmes gastro-intestinaux, ou une aggravation de troubles de santé préexistants, ou encore se trouver en décalage social[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]