Étienne Chartier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Étienne Chartier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Formation
Activités
Autres informations
Religion

Étienne Chartier (1798-1853) est un prêtre et un professeur canadien.

Il est surtout connu pour avoir été impliqué dans la rébellion de 1837 et pour avoir dirigé le collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, comté de Montmagny, le 26 décembre 1798, de Jean-Baptiste Chartier et de Geneviève Destroismaisons, il fit ses études à Québec au Séminaire de Québec. Il est reçu avocat en 1823 et fut ordonné prêtre le 28 décembre 1828. Vicaire à Saint-Gervais (1828-1829), il fut le premier directeur des élèves du collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière (1829-1831)

Il est successivement curé de Sainte-Martine-de-Châteauguay (aujourd'hui Sainte-Martine) (1831-1833), de Saint-Pierre-les-Becquets (1833-1834), avec desserte de Saint-Jean-Deschaillons (1833-1834), curé de Fraserville (1834-1835), de Saint-Benoît-des-Deux-Montagnes (1835-1837), avec desserte de Saint-Hermas (1836-1837).

Impliqué dans les troubles politiques de 1837, il se réfugia dans le New Jersey où il desservit Madison (1837-1840), en Europe où il voyagea (1840-1842), dans l'Indiana où il fut supérieur du séminaire de Vincennes (1842-1844) et dans la Louisiane où il fut curé des Avoyelles (1844-1845)

Curé de Mont-Saint-Grégoire (1845-1849), avec desserte de Sainte-Brigide-d'Iberville (1847-1849); curé de Sainte-Philomène-de-Châteauguay (aujourd'hui Mercier) (1849-1850), d'Arichat sur l'île du Cap-Breton (1850-1851), de Saint-Gilles (1852-1853).

Il est décédé à Québec, le 6 juillet 1853. Il est inhumé à Saint-Gilles.

Références[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire biographique du clergé canadien-français, Jean-Baptiste-Arthur Allaire, Montréal : Imprimerie de l'École catholique des sourds-muets, 1908-1934.
  • Revue Histoire, La Côte-du-Sud, juin 1998, Volume 4 numéro 2, Le destin du curé Étienne Chartier par Gilles Boileau et Un discours inaugural controversé par Éric Lord.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]