Sainte-Martine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Martine et Châteauguay (homonymie).
Sainte-Martine
Méandre à Sainte-Martine
Méandre à Sainte-Martine
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Montérégie
Subdivision régionale Beauharnois-Salaberry
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Maude Laberge
2017-2021
Code postal J0S 1V0
Constitution 8 septembre 1999
Démographie
Gentilé Martinois, e
Population 5 487 hab. (2017)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 15′ 00″ nord, 73° 48′ 00″ ouest
Superficie 6 310 ha = 63,10 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif (+1) 450 427
Code géographique 70012
Localisation
Situation dans la MRC de Beauharnois-Salaberry
Situation dans la MRC de Beauharnois-Salaberry

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Martine

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Sainte-Martine

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte topographique de Montérégie
City locator 14.svg
Sainte-Martine
Liens
Site web municipalite.sainte-martine.qc.ca

Sainte-Martine, auparavant Sainte-Martine-de-Châteauguay, est une municipalité québécoise située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Beauharnois-Salaberry dans le pays du Suroît dans la région administrative de la Montérégie[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Rivière Châteauguay

Sainte-Martine se situe sur la rivière Châteauguay au centre-nord du pays du Suroît. La municipalité est comprise dans la municipalité régionale de comté de Beauharnois-Salaberry[2]. Son territoire est borné au nord par la ville de Châteauguay, au nord-est parMercier, deux municipalités de la MRC de Roussillon, au sud-est par Saint-Urbain-Premier, au sud-ouest par Très-Saint-Sacrement (Haut-Saint-Laurent), à l'ouest parSaint-Étienne-de-Beauharnois et au nord-ouest par Beauharnois, chef-lieu de la MRC. Une exclave située au sud-est et insérée entre Saint-Urbain-Premier et Très-Saint-Sacrement fait également partie du Sainte-Martine[3]. Le territoire couvre une superficie de 64,51 km2 dont 63,10 km2 sont terrestres[2]. Le relief est plat, étant dans les basses-terres du Saint-Laurent.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le village a su conserver son charme champêtre tout en étant à 21 km de Montréal, par la route 138 et le pont Honoré-Mercier. Sainte-Martine possède plusieurs lieux-dits:

L'hiver, une magnifique patinoire est aménagée sur la rivière Châteauguay qui longe le village.

Il y a aussi une patinoire extérieure qui peut être utilisée l'été en patin à roues alignées ou l'hiver en patin à glace. L'été, tout juste à côté de l'aréna, se trouve un parcours de BMX. L'ancienne voie ferrée derrière le village et celle traversant le village nous donnent accès au village.

Sainte-Martine est une municipalité fort dynamique. Le Festi-Glace l'évènement de l'année à Sainte-Martine prouve que la ville, aussi petite soit elle, n'est pas ignorée de ses voisins plus grandes dont Châteauguay et Mercier.

Malgré une croissance rapide de sa population durant les dernières années, Sainte-Martine a conservé son caractère champêtre et permet toujours à ses habitants de profiter de l'air de la campagne.

Les Martinois sont très fiers de leur village et plusieurs d'entre eux s'impliquent dans différents comités et organisations. Que ce soit pour l'environnement, les fleurs qui sont nombreuses durant l'été ou bien l'aspect historique du village, plusieurs comités permettent aux citoyens de s'impliquer dans la vie communautaire de Sainte-Martine.

Le village de Sainte-Martine se trouve à l'intersections des routes 138 et 205. La route 138, de classe nationale, relie la localité à Mercier située à 7 km au nord-est, à Châteauguay (11 km) puis au pont Honoré-Mercier en direction de Montréal. Vers l'ouest, elle longe la rivière Châteauguay et permet d'atteindre Ormstown (21 km) et Huntingdon (36 km). La route 205, de classe régionale et collectrice, est perpendiculaire à la route 138. Elle longe la rivière Châteauguay vers le nord et atteint la ville de Beauharnois située à (10 km) . Vers le sud-est, elle relie Sainte-Martine à Saint-Urbain-Premier, distant de (7 km)[4]. Le CIT du Haut-Saint-Laurent assure un service de transport en commun dans la municipalité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est nommé en l'honneur de Martine de Rome, martyre en 226[5]. Le territoire de la municipalité comme il est maintenant est le résultat de la fusion avec la municipalité de paroisse de Saint-Paul-de-Châteauguay, qui englobait entièrement le village de Sainte-Martine, le .

Politique[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal comprend le maire et six conseillers. Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans en bloc et sans division territoriale. La mairesse actuelle (2017) est Maude Laberge. En tant que municipalité sans désignation, Sainte-Martine est régie par le Code municipal. La municipalité est rattachée à la MRC de Beauharnois-Salaberryt[2]. À l'élection de 2013, Éric Brault est élu maire sans opposition[6]. Le maire Éric Brault démissionne en août 2014 en raison de son implication dans le syndicat des pompiers de Montréal qui touche l'opposition au projet de loi 3. Jean-Denis Barbeau est maire suppléant dans l'attente des élections partielles. Martin Primeau, conseiller au siège 1, décède en juin 2014 aux suites d'un cancer. La population locale est représentée à l'Assemblée nationale du Québec au sein de la circonscription québécoise d'Huntingdon[7] et à la Chambre des communes du Canada par la circonscription fédérale de Beauharnois-Salaberry[8].

Composition du conseil municipal[2],[6]
2009-2013 2013-2014 2014-2017
Maire François Candau Éric Brault Maude Laberge
Conseillers Éric Brault
Alain Gagnon
Daniel Laberge
Maude Laberge
Yves Laberge
Alain Loiselle
Jean-Denis Barbeau
Nicolas Crête
Dominc Garceau
Maude Laberge
Carolle Lozeau
Martin Primeau
Normand Sauvé
Richard Laberge
Jean-Denis Barbeau
Carole Cardinal
Mélanie Lefort
Dominic Garceau

Démographie[modifier | modifier le code]

Population totale, Sainte-Martine, 1991-2016[9]

Économie[modifier | modifier le code]

En plus d'être reconnue pour son agriculture, Sainte-Martine présente aussi des industries tel qu'une usine de Les aliments Dare Ltée (Dare Foods) ,une conserverie (cannerie) du groupe Bonduelle, ainsi que le bureau chef du transporteur international, Mexuscan Cargo .

Société[modifier | modifier le code]

Deux écoles sont présentes à Sainte-Martine et sont reliées à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands.

  • École Sacré-Cœur (maternelle à 3e année du primaire)
  • École Sainte-Martine (4e année du primaire à 3e secondaire)

Personnalités

Notes et références[modifier | modifier le code]

Signes conventionnels : - Néant ou non significatif . Non disponible ...N'ayant pas lieu de figurer. x Confidentiel
Note : Les totaux peuvent être légèrement différents des sommes des composantes en raison des arrondissements.

  1. Les informations de la fiche proviennent de MAMOT, Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Sainte-Martine », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 70012,‎ (lire en ligne),sauf exceptions suivantes :
    a. Coordonnées géographiques : RNC, Ressources naturelles Canada, « Sainte-Martine », Toponymes, Gouvernement du Canada, no EGFJT,‎ (lire en ligne).
    b. Altitude : Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 8 août 2017), carte 1/15 000.
    c. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec, (consulté le 2 août 2013).
  2. a, b, c, d et e MAMOT, Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Sainte-Martine », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 70012,‎ (lire en ligne).
  3. MAMOT, 700 - MRC de Beauharnois, Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
  4. MTQ, Ministère des Transports du Québec, La carte routière officielle du Québec : Montérégie (Ouest), Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
  5. Commission de toponymie du Québec
  6. a et b Gouvernement du Québec, « Élections municipales 2013, Candidatures et résultats pour Sainte-Martine », 70012, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec, (consulté le 22 novembre 2013).
  7. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », sur Directeur général des élections du Québec (consulté le 2 août 2013).
  8. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 7 juillet 2013)
  9. [Recensement du Canada]].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Beauharnois Châteauguay Mercier Rose des vents
Saint-Étienne-de-Beauharnois N
O    Sainte-Martine    E
S
Très-Saint-Sacrement Saint-Urbain-Premier